Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Didier Migaud évoque une taxation des allocations familiales
Reuters17/02/2013 à 22:22

PARIS (Reuters) - Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes, a estimé dimanche que fiscaliser les allocations familiales, de même que les pensions des retraités, pouvait être une piste pour augmenter les recettes de l'Etat.

"Les prestations familiales, les allocations familiales, le fait qu'elle soient fiscalisées ou pas, c'est un sujet qui peut être mis sur la table", a-t-il déclaré sur i>Télé et Europe 1.

"On peut considérer que c'est une prestation qui rentre dans les revenus et qui peut d'une certaine façon être fiscalisée", a-t-il ajouté.

Didier Migaud a également estimé que fiscaliser la majoration des retraites pour les parents de trois enfants pourrait rapporter 800 millions d'euros à l'Etat.

Selon le Journal du dimanche, le gouvernement pourrait soumettre les allocations familiales à l'impôt ou bien encore les baisser d'un milliard l'an prochain, puis d'un milliard et demi supplémentaire l'année suivante.

Dans ce dernier cas, les allocations seraient plafonnées ou accordées sous conditions de ressources, précise l'hebdomadaire, qui évoque également le gels des retraites, pour qu'elles progressent moins vite que l'inflation.

Gérard Bon

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jbellet
    17 février22:12

    Mr Migaud a la mémoire courte: rappelez vous votre gestion de l'agglomération grenobloise

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer