1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Deuxième jour consécutif de mobilisation de chauffeurs VTC pour un tarif minimum
AFP11/01/2019 à 12:17

Manifestation de VTC à Paris le 10 janvier 2019 ( AFP / Bertrand GUAY )

Des chauffeurs VTC, réclamant notamment un tarif minimum, étaient à nouveau mobilisés vendredi à Paris, pour la deuxième journée consécutive, après une réunion "sans résultats" sur leurs revendications la veille au soir, au ministère des Transports.

Réunis tôt dans la matinée porte d'Orléans, à l'appel des syndicats CFDT-VTC et FO Capa-VTC, plus d'une centaine de véhicules bloquaient l'autoroute A6 avec des opérations escargot en direction de l'aéroport de Paris-Orly, après celui de Roissy-Charles-de-Gaulle jeudi, selon des sources syndicales.

Les manifestants ont l'intention de perturber les accès à l'aéroport du sud de la capitale pendant toute la journée, ont indiqué à l'AFP Karim Aissaoui (CFDT-VTC) et Hassan Benbarak (FO Capa-VTC).

Outre l'instauration d'un tarif minimum, ils demandent une détaxation partielle de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE), dont bénéficient les chauffeurs routiers, les taxis ou les ambulanciers. Ils réclament aussi la mise en place d'un numerus clausus pour les cartes VTC.

"Si on n'est pas reçus par (la ministre des Transports) Élisabeth Borne, on refusera tous les rendez-vous", a affirmé M. Aissaoui. "On ne voit pas pourquoi les routiers ont été reçus alors que nous, ça fait de nombreuses années que ça dure. Aujourd'hui, on craque", a-t-il ajouté.

"On est entendus mais pas écoutés. On est sortis" de la réunion jeudi soir au ministère "sans résultat aucun", a abondé M. Benbarak, pour qui le gouvernement est "dans un état de conflit perpétuel" avec les chauffeurs VTC et "ne prend pas les choses au sérieux".

"Le conflit va durer", a-t-il pronostiqué, en n'écartant pas une nouvelle mobilisation samedi, en même temps que les "gilets jaunes".

Les organisations de chauffeurs VTC ont été reçues "ces derniers jours" mais aussi "dès le mois de décembre", selon le ministère des Transports. Jeudi, une délégation a été reçue pendant deux heures mais "aucune réponse" n'a été apportée aux revendications, avait déploré Patrice Clos, secrétaire général de FO-Transports, à la sortie de la rencontre. Une nouvelle réunion est prévue mardi.

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • gablex
    11 janvier12:42

    S'ils arrivent à avoir la détaxation de la TICPE, je me déclare comme VTC

    Signaler un abus

  • gablex
    11 janvier12:39

    Qu'ils prennent une licence de taxi.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer