1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Deux mois après, la taxe carbone revient dans le débat
Reuters11/02/2019 à 11:40

DEUX MOIS APRÈS, LA TAXE CARBONE REVIENT DANS LE DÉBAT

PARIS (Reuters) - Le délégué général de La République en marche s'est déclaré lundi favorable au retour de la taxe carbone, dont la hausse a été abandonnée au plus fort de la crise des "Gilets jaunes", à condition que les ménages modestes n'en pâtissent pas.

Ces déclarations de Stanislas Guerini s'ajoutent à celles de la secrétaire d'Etat à la Transition écologique Brune Poirson, qui a défendu dimanche le principe de l'impôt sur les carburants censé rendre le comportement des automobilistes plus vertueux.

"On n'a pas le droit d'arrêter la transition écologique", a déclaré le numéro un du parti présidentiel sur France 2.

"Mais, a-t-il ajouté, il faut le faire (...) en utilisant l'argent de cette taxe carbone pour accompagner ceux qui ont aujourd'hui des difficultés à changer de véhicule, ceux qui ont des difficultés à changer de chaudière."

Après plusieurs semaines d'inflexibilité, le gouvernement a annulé en décembre l'augmentation de cette taxe qui devait représenter 2,9 centimes par litre d'essence et 6,5 centimes par litre de diesel à compter du 1er janvier.

C'était l'une des premières revendications des "Gilets jaunes", mobilisés depuis la mi-novembre.

"Elle reviendra peut-être", a déclaré Brune Poirson dimanche sur France 3? tout en précisant que rien n'était tranché, le sujet étant au menu du "grand débat" lancé par l'exécutif pour répondre au malaise exprimé par les manifestants.

"La taxe carbone, les économistes l'ont montré et on le sait depuis longtemps, c'est un outil qui est efficace, un outil en faveur de la transition écologique, qui a un vrai impact parce qu'il envoie un signal prix qui permet aux gens de changer leur comportement", a justifié la secrétaire d'Etat.

Le "grand débat" doit se poursuivre jusqu'à la mi-mars.

(Simon Carraud, édité par Yves Clarisse)

16 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Mareva-
    12 février00:47

    La taxe carbone est indispensable en contrepartie d'aider les plus défavorisés avec en plus des solutions (véhicules électriques plus légers donc plus grande autonomie et moins chers comme l'ont démontré Valéo, Gazelle Tech etc) car elle favorise les réseaux de chaleur, le biogaz, et toutes les formes de chaleur locale dont solaire thermique et hybride au lieu d'importer pour 49 milliards d'euros par an d'énergies fossiles. L'argent revient donc dans l'économie "locale".

    Signaler un abus

  • kram123
    11 février14:29

    Truc simple les 3/4 de la croissance est faite en plus. Plus de croissance plus de pollution et je l'ai entendu hier sur lcp

    Signaler un abus

  • phili646
    11 février13:43

    ce gouvernement n'a t'il suffisamment pas mis le feu aux poudres avec la naissance du mouvement des GJ qu'ils veulent à nouveau nous en remettre une couche !!!!!

    Signaler un abus

  • chomar
    11 février13:29

    KRAM 123 D ou tenez vous que les gens des villes polluent plus que les campagnards? Je ne conteste pas mais aimerais savoir pourquoi?

    Signaler un abus

  • frenchto
    11 février12:37

    le carburant est déjà bien trop cher

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer