1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Deux joueuses de tennis interpellées en France dans une nouvelle affaire de matches truqués
Le Monde26/09/2019 à 11:24

Originaires d'Asie centrale, les deux jeunes femmes participaient au tournoi de Clermont-Ferrand. Elles sont soupçonnées d'avoir manipulé une rencontre, qui a eu lieu en mars à Gonesse, au bénéfice d'un réseau de parieurs.

Le petit tournoi féminin de tennis de Clermont-Ferrand a reçu, les 23 et 24 septembre, des visiteurs inhabituels : les policiers du Service central des courses et jeux (SCCJ) ont interpellé deux participantes soupçonnées d'avoir truqué une rencontre d'un tournoi précédent contre rémunération.

Elles devaient être présentées à un juge d'instruction jeudi 26 septembre dans le cadre d'une information judiciaire pour « corruption », a appris Le Monde auprès du parquet de Pontoise (Val-d'Oise).

La joueuse ouzbèke est soupçonnée d'avoir volontairement perdu un jeu de cette rencontre sur une double faute. Cet événement précis a fait l'objet de paris d'un montant inhabituel.

Les deux joueuses interpellées, une Kirghize et une Ouzbèke, sont de parfaites inconnues du tennis mondial, même si l'une a, un temps, fréquenté les 200 premières places mondiales. Elles écument depuis de longues années le circuit ITF, essentiellement en Europe.

Les faits visés remontent au mois de mars et concernent un seul match, lors du tournoi de Gonesse (Val-d'Oise), doté de 15 000 dollars. Les mises suspectes en lien avec ce match ont été déposées sur des opérateurs installés en Grande-Bretagne par un réseau originaire d'Europe de l'Est.

La joueuse ouzbèke est soupçonnée d'avoir volontairement perdu un jeu de cette rencontre sur une double faute. Cet événement précis a fait l'objet de paris d'un montant inhabituel, qui a poussé les opérateurs britanniques à alerter la police française. Dans cette manipulation, la joueuse kirghize, la plus expérimentée du duo, est soupçonnée d'avoir fait office d'intermédiaire entre les parieurs et sa collègue.

... Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer