1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Deux heures de calme au supermarché pour le confort des clients autistes
Le Parisien03/12/2019 à 06:00

Deux heures de calme au supermarché pour le confort des clients autistes

L'idée est venue d'un petit supermarché de campagne de l'Oise, perdu entre les champs et la zone d'activités de la ville de Thourotte, 4500 habitants. Depuis le printemps, le magasin Super U propose deux heures adaptées aux personnes autistes ou souffrant de troubles cognitifs : tous les mardis, de 13h30 à 15h30, sons et lumières se font discrets. Un modèle d'inclusion qui sera généralisé à partir de ce mardi dans les 1 600 magasins U de France (U Express, Super U et Hyper U).Pas de musique agressive, peu de lumière artificielle, le volume des caisses baissé au minimum... Si le magasin reste ouvert à tous, les premiers concernés et leurs proches y trouvent un vrai confort. « Avant, j'allais au drive, confie Céline Fontaine, mère de trois enfants autistes. Là, si une crise devait se produire, je sais que le personnel et les clients seront compatissants. L'autisme ne se voit pas ou peu : on est constamment jugé et ça fait mal. »A l'origine du projet, la rencontre entre David Teixeira, père d'un garçon autiste de Compiègne (Oise), et David Blaise, le PDG du Super U de Thourotte. Le premier a fondé, il y a deux ans, l'association Eclosion bleue, pour venir en aide aux familles touchées par l'autisme. Chacun a amené son expertise. « Je ne suis que le facilitateur, minimise le patron du magasin. Mon fils avait des troubles du langage, mon petit-fils est trisomique. Cette initiative m'a parlé. »«La sensibilisation est la clé de la compréhension»« Thourotte, c'est le prototype ultime, souligne Thierry Desouches, porte-parole national de l'enseigne Système U. D'autres magasins s'intéressaient au concept, alors nous avons décidé de le généraliser. » Au mépris d'éventuelles pertes financières ? « Le mardi est un jour sans grande affluence », relève le responsable.Le dispositif peut, par ailleurs, attirer de nouveaux clients, comme Océane, 23 ans. Si elle n'est pas concernée par l'autisme, ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer