1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Deux familles se constituent partie-civile après l'accident à Millas
Reuters26/12/2017 à 13:16

DEUX FAMILLES SE CONSTITUENT PARTIE-CIVILE APRÈS L'ACCIDENT A MILLAS

MARSEILLE (Reuters) - Deux familles d'adolescents décédés dans la collision entre un car scolaire et un TER à Millas (Pyrénées-Orientales) le 14 décembre ont déposé mardi une plainte avec constitution de partie-civile à Marseille, a-t-on appris auprès de leur avocate, Me Jehanne Collard.

"Cette plainte avec constitution de partie civile va permettre aux familles des deux collégiens décédés d'accéder au dossier judiciaire, avoir des informations qu'elles n'ont pas et demander éventuellement des investigations supplémentaires sur les circonstances de l'accident", a-t-elle dit à Reuters.

"Nous aurons accès au dossier dès demain", a-t-elle ajouté.

Le pôle spécialisé dans les accidents et les catastrophes collectives au sein de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) du parquet de Marseille est saisi de l'enquête pour déterminer les causes de cet accident sur un passage à niveau dans lequel six collégiens ont été tués. Le pronostic vital d'autres collégiens blessés reste engagé.

Depuis l'accident, Me Jehanne Collard a dénoncé à plusieurs reprises un "sentiment d'abandon total" de la part des familles. Ces dernières devaient être reçues mardi après-midi à la mairie de Saint-Feliu-d'Avall, commune dont étaient originaires ces collégiens.

Une pétition a par ailleurs été lancée sur internet pour soutenir la conductrice du bus scolaire mise en examen pour "homicides involontaires et blessures involontaires par imprudence" et a recueilli 9.000 signatures en quelques jours.

(Marc Leras, édité par Sophie Louet)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer