Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Deux F-16 turcs visent l'EI mais aussi l'YPG kurde en Syrie-sources

Reuters27/08/2016 à 18:54
 (Actualisé paragraphes 4 à 6 avec déclarations de l'YPG et 
OSDH) 
    ANKARA, 27 août (Reuters) - Deux avions F-16 turcs ont mené 
des frappes contre six objectifs du groupe Etat islamique mais 
aussi contre une position de la milice kurde syrienne YPG, 
soutenue par les Américains, samedi en Syrie, a-t-on déclaré de 
sources proches des services de sécurité turcs. 
    Un peu plus tôt, samedi, un groupe allié aux Forces 
démocratiques syriennes (FDS, alliance arabo-kurde qui englobe 
la milice YPG), avait fait état du bombardement de certaines de 
ses positions par l'aviation turque près de Djarablous, 
ville-frontière du nord de la Syrie. 
    Les forces turques sont engagées depuis mercredi dans 
l'opération "Bouclier de l'Euphrate", et sont intervenues en 
territoire syrien en soutien à certains rebelles syriens, qui 
ont pu reprendre la ville de Djarablous, jusqu'alors occupée par 
les djihadistes de l'EI. 
    Les Kurdes de l'YPG ont accusé samedi l'armée turque de se 
livrer à une escalade dans le nord de la Syrie, en évoquant la 
présence de véhicules militaires turcs dans le secteur de la 
ville syrienne de Kobani, ce qu'un responsable turc a démenti. 
    Dans un communiqué, l'YPG (Unités de protection du peuple) 
affirme que l'armée turque a procédé à des tirs d'artillerie 
vendredi soir contre une localité des environs de Kobani, et 
qu'elle a fait également usage d'armes lourdes contre des 
positions de l'YPG dans la région d'Afrin, située, elle, dans le 
nord-ouest de la Syrie. 
     
    ACCROCHAGES A AL AMARNA 
    L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a lui 
aussi rapporté que des véhicules militaires turcs étaient entrés 
en Syrie non loin de Kobani et que des engins de terrassement 
avaient érigé des murs de terre. Mais pour un responsable turc, 
les engins de terrassement, protégés par des véhicules 
militaires, sont entrés en action sur la frontière, non loin de 
Kobani, mais sans entrer en Syrie. 
    Des rebelles syriens appuyés par Ankara ont livré par 
ailleurs des combats à des insurgés opposés à la Turquie, samedi 
dans le nord de la Syrie, a-t-on appris auprès de sources 
proches des deux camps. 
    Ces accrochages ont eu lieu au niveau de la localité d'Al 
Amarna, à 10 km au sud de la ville de Djarablous. 
    Les deux camps ont donné des informations contradictoires 
sur les parties impliquées dans ces affrontements. 
    A en croire l'administration à majorité kurde du nord-est de 
la Syrie, des blindés turcs ont progressé en direction d'Al 
Amarna, où ils se sont heurtés aux combattants du Conseil 
militaire de Djarablous, allié des Forces démocratiques 
syriennes (FDS, qui englobent la milice kurde YPG). 
    Selon l'administration à dominante kurde, certains rebelles 
syriens combattaient aux côtés des blindés turcs, et aucun 
milicien kurde n'a pris part à cet engagement. 
    En revanche, selon le chef d'un groupe rebelle soutenu par 
la Turquie, les insurgés syriens ont affronté les Kurdes de 
l'YPG en lisière d'Al Amarna. Ce chef rebelle, Ahmed Osman, qui 
dirige le groupe Sultan Mourad, a démenti que des chars turcs 
soient engagés dans ce secteur. 
 
 (Ece Toksabay; Eric Faye pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.