Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Deutsche Post veut recruter dans le secteur des colis
Reuters22/01/2015 à 13:31


(Actualisé avec précisions sur les négociations avec les syndicats, contexte européen) BONN, 22 janvier (Reuters) - Deutsche Post DPWGn.DE a annoncé jeudi son projet de recruter de nouveaux salariés au sein de DHL pour son activité de livraison de colis en forte croissance, mais en les rémunérant moins que le personnel existant, ce qui pourrait déclencher la colère des syndicats. "L'activité colis n'est pas viable avec les accords salariaux actuels, le désavantage concurrentiel n'est pas tenable", a déclaré à Reuters Jürgen Gerdes, membre du directoire de la première entreprise mondiale de messagerie et de logistique. Il a dit que Deutsche Post prévoyait de créer 10.000 emplois nouveaux dans son activité de colis d'ici 2020, un chiffre qui pourrait monter à 20.000 d'ici 2025. Mais ces emplois seront soumis aux conventions collectives du secteur de la logistique et non aux accords salariaux internes à Deutsche Post. Deutsche Post a déclaré par le passé que ses coûts salariaux dans la livraison des colis étaient environ le double de ceux de ses concurrents. Jürgen Gerdes affirme que les négociations avec le syndicat Verdi pour parvenir à des salaires plus "conformes au marché" ont échoué jusqu'à présent. "Si nous n'agissons pas, l'avenir de cette activité est menacé", a-t-il dit. Le syndicat Verdi accuse pour sa part la direction de vouloir saper les accords salariaux existants avec ce projet. Comme les autres anciens monopoles postaux en Europe, Deutsche Post est confrontée à la chute de l'activité postale traditionnelle alors que les livraisons de colis progressent avec le développement du commerce en ligne. Ce secteur de la livraison de colis est toutefois le théâtre d'une concurrence accrue en Europe, avec des acteurs comme UPS UPS.N , TNT TNTE.AS et UK Mail UKM.L , tandis que le géant américain du commerce en ligne Amazon AMZN.O s'efforce d'assurer lui-même une partie croissante de la distribution des produits qui lui sont commandés. Ancien monopole public en Grande-Bretagne, Royal Mail RMG.L a pour sa part évoqué un ralentissement de sa croissance sur le marché britannique des colis et a annoncé jeudi un recul de 3% du volume de lettres distribuées sur les neuf premiers mois de son exercice fiscal. Deutsche Post n'est pas seule en Allemagne à tenter d'invoquer les conventions collectives du secteur de la logistique pour réduire ses coûts salariaux. Amazon est ainsi régulièrement confronté à des grèves organisées par Verdi pour le contraindre à appliquer les conventions du secteur postal et de la distribution, plus avantageuses pour les salariés. (Matthias Inverardi, Claude Chendjou et Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Valeurs associées

LSE -1.58%
NASDAQ -1.79%
NYSE -0.10%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer