Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Dette des pays pauvres: réunion de créanciers dans les tout prochains jours (ministre français)
AFP08/04/2021 à 19:47

Une réunion sur la restructuration des dettes des pays les plus pauvres se tiendra "dans les tout prochains jours" avec les créanciers publics, dont la Chine, et privés, a annoncé jeudi le ministre français de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire.

Au-delà du moratoire sur la dette dont peuvent bénéficier 74 pays et qui vient d'être renouvelé pour six mois jusqu'à la fin 2021 par les grands argentiers des pays du G20, cette réunion vise à trouver une solution structurelle à leur endettement.

"Nous avons déjà reçu des demandes de traitement pour trois pays", à savoir l'Éthiopie, le Tchad et la Zambie, a précisé M. Le Maire lors d'un point de presse téléphonique.

Pour le ministre français, le renouvellement du moratoire, qui ne concerne que les créanciers publics, jusqu'à la fin de l'année, "doit être le dernier".

"Il nous paraît tout à fait essentiel que créanciers publics et créanciers privés (...) soient associés dans le traitement structurel des problèmes de dette des pays les plus pauvres", a souligné le ministre français, qui a jugé "absolument décisif" que "la Chine ait partie à ce cadre commun".

"La priorité va à un traitement des dettes par une extension des maturités des dettes des pays les plus pauvres" mais "nous ne fermons pas la porte à une annulation au cas par cas si aucune autre solution ne pouvait être trouvée", a-t-il précisé.

Bruno Le Maire a rappelé l'initiative du Fonds monétaire international (FMI) d'une nouvelle émission de droits de tirage spéciaux (DTS) pour 650 milliards de dollars, dont 34 milliards à destination de l'Afrique, et "24 milliards pour la seule Afrique sub-saharienne", alors que "le niveau de pauvreté des pays en développement, pour la première fois depuis de nombreuses années, a à nouveau augmenté".

Il a ajouté qu'il fallait maintenant "faire attention à une réallocation de ces DTS vers les pays les plus pauvres pour les aider à répondre à la crise, financer des investissements, pour la santé, pour l'éducation et pour l'environnement".

Ces initiatives permettront selon lui "des avancées majeures pour éviter le risque de grande divergence économique" entre pays développés et en développement face à la crise économique induite par la pandémie de Covid-19.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer