Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Des vérifications vont être faites sur un tiers des A380

Reuters20/01/2012 à 20:08

DES VÉRIFICATIONS VONT ÊTRE EFFECTUÉES SUR 22 A380

par Tim Hepher et Axelle du Crest

PARIS (Reuters) - L'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a demandé vendredi des inspections d'urgence sur un tiers des Airbus A380, soit 22 appareils, après la découverte de micro-fissures sur les ailes du plus gros avion de ligne au monde.

Les inspections préconisées devraient se faire en deux temps. Les appareils utilisés le plus fréquemment, qui ont effectué au moins 1.800 décollages et atterrissages, devront être examinés d'ici quatre jours. Le processus mettra les appareils hors service pendant 24 heures.

Pour les autres appareils, les inspections devront être menées dans un délai de six semaines.

Trois compagnies semblent concernées: Singapore Airlines, Emirates et Air France.

Au total, Airbus a vendu 253 A380 dont le prix catalogue est de 390 millions de dollars. Soixante-huit appareils sont en service.

L'EASA a agi après la découverte par Airbus, filiale d'EADS, de deux séries de fissures sur les A380 à deux semaines d'intervalle et à peine quatre ans après l'entrée en service de cet énorme appareil pouvant transporter 525 passagers.

Le second type de fissure est "plus important" que les premières et pourrait apparaître sur d'autres appareils si le problème n'est pas résolu, précise l'agence européenne.

"Cette situation, si elle n'est pas détectée et corrigée, pourrait affecter l'intégrité structurelle de l'avion", estime l'EASA.

Il n'a pas eu de réaction immédiate d'Airbus. Mais son président exécutif s'était exprimé jeudi.

"C'est embarrassant, mais nous ferons tout pour nous assurer que la sécurité n'est pas mise en péril", avait déclaré Tom Enders sur la chaîne de télévision CNN.

"Nous avons d'ores et déjà développé une solution de réparation et c'est ce que nous appliquerons sur les divers appareils si nécessaire", avait-il déclaré jeudi

SINGAPORE AIRLINES CONFIRME

Il y a un peu plus d'un an, en novembre 2010, une explosion sur un moteur Rolls-Royce d'un A320 de Qantas avait fait les gros titres de la presse. C'est lors d'une réparation sur le même appareil que des fissures sur l'aile étaient apparues une première fois.

Jeudi, Airbus a indiqué avoir décelé des criques (petites fissures) supplémentaires sur des ailes du très gros porteurs de l'A380.

Singapore Airlines a pris livraison du premier A380 en décembre 2007, suivie d'Emirates et de Qantas.

Les appareils ne subiront pas forcément les inspections dans l'ordre dans lequel ils ont été livrés. Qantas, par exemple, utilise l'A380 sur de grandes distances au-dessus du Pacifique avec proportionnellement moins de décollages et d'atterrissages que pour les appareils utilisés sur des plus courtes distances.

Air France a d'abord affecté l'A380 sur la liaison Paris-Londres dans le but de perfectionner les opérations en cabine. La compagnie française n'a pas fait de commentaire à propos de la publication de la recommandation de l'EASA.

Singapore Airlines a confirmé qu'elle mènerait des vérifications.

"La sécurité de nos clients et des équipages est notre priorité numéro un et nous ferons en sorte de prendre toute action qui sera nécessaire pour la poursuite d'une exploitation sûre de notre flotte d'A380", indique la compagnie singapourienne dans un communiqué.

La compagnie sud-coréenne Asiana Airlines, qui veut introduire six A380 dans sa flotte entre 2014 et 2017, a fait savoir qu'elle ne modifiait pas son programme tant qu'elle n'aurait pas le résultat des enquêtes sur les fissures.

Korean Air, China Southern et Lufthansa exploitent également des A380.

Wilfrid Exbrayat et Danielle Rouquié pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.