Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des policiers en colère manifestent pour soutenir un collègue

Reuters03/11/2016 à 14:55

PARIS (Reuters) - Quelques centaines de policiers ont manifesté jeudi après-midi devant l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) à Paris pour soutenir un leader de la contestation menée depuis plus de quinze jours hors de tout cadre syndical.

La hiérarchie reproche à cet agent, Guillaume L., qui était convoqué en début d'après-midi à l'IGPN, de s'être exprimé dans les médias à visage découvert au cours de manifestations sauvages de policiers, dit-on dans son entourage.

Les manifestants rassemblés dans le XIIe arrondissement de Paris ne cachaient pas leur colère face aux possibles sanctions qui pourraient viser le fonctionnaire de la brigade anticriminalité, qu'ils considèrent comme un "lanceur d'alerte".

"Aujourd'hui, on a l'impression qu'on essaye de nous faire taire, qu'on nous menace", a dit Guillaume L. sur RTL.

L'agent de la BAC été accueilli devant les locaux de la police des polices sous les hourras et au son de la "Marseillaise" entonnée par les manifestants, dont certains brandissaient une pancarte "Stop aux enquêtes IGPN".

En dépit des mesures annoncées la semaine dernière par le gouvernement, assorties d'une enveloppe de 250 millions d'euros, la fronde de la base marquant son désaccord avec le gouvernement et sa défiance vis-à-vis des syndicats persiste.

"Au 17e jour de révolte, la colère reste intacte", assure un collectif sur son compte Facebook.

Après Nantes et Marseille mercredi, près de 400 policiers ont manifesté dans la nuit à Toulouse avec pour slogan "Au service des citoyens, pas des politiciens". Mardi, des centaines de fonctionnaires s'étaient rassemblés devant la pyramide du Louvre à Paris. D'autres rassemblements sont prévus jeudi soir, comme au Havre ou à Castres, ainsi que vendredi et samedi.

"HORS POLITIQUE ET HORS SYNDICATS"

Des animateurs de ce mouvement inédit ont lancé un collectif national et des collectifs départementaux chargés de préparer les revendications. Ils envisagent de créer une association pour "être enfin écoutés" au travers d'une structure transparente.

"Elle doit être hors politique et hors syndicat. On n’est plus en accord ni avec les uns, ni avec les autres. L’écart est devenu trop grand entre leurs paroles et leurs actes", résume Thierry, gardien de la paix à Marseille.

Depuis le 17 octobre, le mouvement animé par des collectifs hostiles aux organisations syndicales et qui s'efforcent d'empêcher les tentatives de récupération politique s'est manifesté essentiellement lors de rassemblements nocturnes.

Si les syndicats de police reçus mercredi dernier par François Hollande se sont montrés satisfaits du plan du gouvernement, les policiers frondeurs estiment n'avoir été qu'en partie entendus.

Dénonçant les attaques violentes dont ils font l'objet, ils réclament notamment plus de moyens, des conditions de travail plus dignes, une extension de la légitime défense et moins de pression de la part de la hiérarchie.

L'étincelle de la contestation policière est partie d'une attaque au cocktail Molotov, le 8 octobre, à Viry-Châtillon (Essonne) qui a grièvement blessé deux policiers.

Au lendemain de la première manifestation, Jean-Marc Falcone, le directeur général de la police nationale avait jugé ce mouvement "inacceptable" et demandé à l'IGPN d'ouvrir une enquête. Face au tollé général, il avait finalement adouci le ton, expliquant qu'il s'agissait de "faire de la pédagogie et non de la répression".

(Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.