1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des pétroliers au Vatican pour une conférence sur le climat
Reuters01/06/2018 à 21:08

CITE DU VATICAN (Reuters) - Le Vatican accueillera la semaine prochaine les dirigeants des grands groupes pétroliers mondiaux pour une conférence sur le changement climatique et le développement de solutions alternatives aux énergies fossiles, a-t-on appris vendredi dans l'entourage du pape.

Le pape François, auteur d'un encyclique sur le réchauffement climatique en 2015, devrait prendre la parole au dernier jour de la conférence, qui aura lieu les 8 et 9 juin.

Organisée par l'université américaine Notre-Dame, la conférence devrait réunir les directeurs ou les cadres supérieurs de plusieurs compagnies dont Exxon Mobil, Eni, BP, Royal Dutch Shell et Pemex.

Les patrons d'Exxon, de BP et du groupe norvégien Equinor prendront part à la conférence, ont confirmé les sociétés. Shell n'a pas souhaité faire de commentaire.

"Nous avons l'espoir que ce genre de dialogue permette de contribuer à développer des solutions pour lutter contre le changement climatique, tout en pouvant répondre à l'augmentation des besoins en énergie, ce qui est primordial pour réduire la pauvreté et améliorer la qualité de vie dans les pays en voie de développement", a déclaré le porte-parole d'Exxon, Scott Silvestri.

Diffusée en juin 2015, l'encyclique du pape François, intitulée "Laudato si" (Loué sois-tu), référence à une prière de saint François d'Assise consacrée à la nature, appelle les pays riches à revoir leur mode de vie qui conduit au gaspillage, appel souvent lancé par le souverain pontife depuis son élection en 2013.

Le texte reprend les conclusions de la communauté scientifique, qui impute principalement le réchauffement climatique aux activités humaines.

Le pape François avait implicitement critiqué les Etats-Unis l'année dernière pour s'être retirés de l'accord de Paris sur le climat.

(Philip Pullella, avec Ernest Scheyder, Ron Bousso et Nerijus Adomaitis; Jean Terzian pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer