Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Des pesticides dans près de trois quarts des fruits, selon un rapport

Reuters20/02/2018 à 13:05

DES PESTICIDES DANS PRÈS DE TROIS QUARTS DES FRUITS, SELON UN RAPPORT

PARIS (Reuters) - Près de trois quarts des fruits (72,6%) consommés en France et 41,1% des légumes contiennent des résidus de pesticides, selon un rapport établi par une association écologiste sur la base des données de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Cette étude de Générations futures, publiée mardi, portent sur des échantillons de 52 fruits et légumes non bio analysés sur la période 2012-2016.

Il en ressort que 89% des raisins, 88,4% des clémentines et mandarines, 87,7% des cerises, 85,7% des pamplemousses et pomelos et 83% des fraises sont contaminés par des pesticides.

Au rayon légumes, le céleri branche (84,6%), les herbes fraîches (74,5%) et les endives (72,7%) sont les plus exposés.

A l'inverse, les kiwis (27,1%) ou les avocats (23,1%) pour les fruits, de même que les betteraves (4,4%), les asperges (3,2%) ou le maïs (1,9%) pour les légumes présentent un taux de contamination sous la moyenne.

Selon Générations futures, 2,7% des échantillons des fruits et 3,5% de légumes affichent par ailleurs un taux supérieur aux limites maximales de résidus (LMR) définies par l'Union européenne, un seuil au-delà duquel la commercialisation est normalement interdite.

Le gouvernement doit élaborer avant la fin mars un projet de feuille de route dont l'objectif sera notamment de réduire l'utilisation des substances phytopharmaceutiques les plus néfastes pour la santé et l'environnement.

(Simon Carraud, édité par Yves Clarisse)

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    20 février14:15

    Quoique l'on touche...quoique l'on fasse...tout est falsifié sur terre et par tous les intervenants à tous les niveaux...Même nos femmes nous mentent et nous trompent...c’est peu dire...;-)))

    Signaler un abus

  • mlaure13
    20 février14:14

    ...en mal de sujet...c'est vraiment pas un scoop...;-(((

    Signaler un abus

  • loco93
    20 février13:52

    C'est beau le made in Europe! Du moins quand on veut bien en parler.... Au moins le made in china ne tue pas!

    Signaler un abus

  • dotcom1
    20 février13:28

    On vit de plus en plus vieux, c'est donc pas si nocif que ca

    Signaler un abus

  • gjack
    20 février13:23

    les consommateurs veulent tous les fruits, toute l'année, ayant un aspect et des couleurs irréprochables, les producteurs répondent à la demande

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.