Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des parlementaires demandent à Hollande de reconnaître la Palestine

Reuters26/02/2017 à 12:23

DES PARLEMENTAIRES DEMANDENT À HOLLANDE DE RECONNAÎTRE LA PALESTINE

PARIS (Reuters) - Plus de 150 parlementaires français de tous bords politiques demandent à François Hollande de reconnaître l'Etat de Palestine avant la fin de son quinquennat, dans une lettre adressée au chef de l'Etat et publiée par le Journal du Dimanche.

"La France doit marquer sa volonté de sortir de l’impasse sur ce conflit [entre Israël et Palestine] en réaffirmant solennellement, au nom du droit inaliénable à l’autodétermination, que le peuple palestinien est fondé à se doter d’un État", écrivent-ils. "Il en va du respect du droit international comme de la sécurité d’Israël."

"Vous l’avez dit vous-même, Monsieur le Président, 'seules les négociations bilatérales peuvent aboutir'", poursuivent les 153 signataires. "Il est donc temps que ces négociations se déroulent sur un pied d’égalité, d’État à État. La France ne peut prôner dans ses expressions officielles la solution à deux États et n’en reconnaître qu’un seul. Nos actes doivent désormais suivre nos mots."

"Monsieur le Président, montrez-vous à la hauteur de l’enjeu et ne manquez pas ce rendez-vous avec l’Histoire, en reconnaissant dès à présent l’État de Palestine."

Parmi les élus signataires figurent des députés et sénateurs représentants la plupart des groupes politiques (Les Républicains, Le Parti socialiste, Europe-Ecologie-Les Verts ou encore le Parti communiste français).

A l'heure actuelle, 137 pays ont reconnu la Palestine en tant qu'Etat, selon la mission permanente d'observation de la Palestine auprès de l'Onu.

En France, le parlement a adopté en décembre 2014 une résolution non-contraignante invitant le gouvernement à le faire.

En janvier 2016, Laurent Fabius, alors ministre des Affaires étrangères, avait prévenu que la France reconnaîtrait l'Etat palestinien en cas d'échec de l'initiative française de relance des pourparlers entre les deux parties, au point mort depuis avril 2014.

Une position nuancée depuis par son successeur au Quai d'Orsay, Jean-Marc Ayrault, qui a assuré que la reconnaissance de l'Etat palestinien ne serait pas "automatique".

Pour l'heure, deux candidats à l'élection présidentielle d'avril-mai, Benoît Hamon (PS) et de Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise), ont inscrit la reconnaissance de l'Etat palestinien dans leur programme.

(Marine Pennetier, édité par Jean-Philippe Lefief)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.