Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des milliers de Yéménites défilent contre les rebelles houthis

Reuters24/01/2015 à 20:59

(Blessés à Hodeida, attentat à Sanaa, discussions politiques) par Mohammed Ghobari et Yara Bayoumy SANAA, 24 janvier (Reuters) - Des milliers de Yéménites sont descendus dans les rues de plusieurs villes du pays, samedi, pour marquer leur opposition aux rebelles chiites houthis au surlendemain de la démission du président Abd-Rabbou Mansour Hadi. Selon des témoins, 10.000 personnes environ ont marché de l'université de Sanaa, la capitale, vers la résidence d'Abd-Rabbou Mansour Hadi, en reprenant des slogans hostiles au groupe chiite, mais également à Al Qaïda. "Vive le peuple yéménite! Non aux Houthis et à Affach!", a scandé la foule, en recourant à un sobriquet de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, renversé en 2011 lors d'un soulèvement. Le Conseil de sécurité des Nations unies a déclaré que Saleh avait aidé les Houthis à prendre le contrôle de Sanaa en septembre dernier. Abd-Rabbou Mansour Hadi, qui a démissionné jeudi, a imputé aux insurgés houthis l'échec de sa politique destinée à stabiliser le pays, à majorité sunnite, après des années de turbulences, de violences tribales et d'aggravation de la pauvreté. Considérés comme des alliés de l'Iran, les miliciens houthis semblent être devenus la principale force armée du pays où est implanté l'une des branches les plus puissantes du réseau - essentiellement sunnite - Al Qaïda. "Nous sommes venus aujourd'hui pour rejeter le coup d'Etat et condamner la prise de contrôle de la capitale par les miliciens houthis", a expliqué un étudiant, Maimouna, tenant une pancarte dénonçant un projet visant à intégrer les combattants houthis à l'armée. Toujours à Sanaa, deux agents des services de renseignement ont été tués samedi par des hommes armés circulant à moto, a-t-on appris auprès de la police. DISCUSSIONS POLITIQUES Des manifestations ont eu lieu dans d'autres régions du pays, comme Taez, Hodeida, al Baïda et Ibb, ont rapporté des habitants. A Hodeida, des miliciens houthis ont ouvert le feu sur des manifestants, faisant quatre blessés. Vendredi, des milliers de partisans des houthis s'étaient rassemblés dans Sanaa sous des banderoles proclamant "Mort à l'Amérique, mort à Israël!" Faute de gouvernement central en place à Sanaa, les autorités de certaines régions du pays ont annoncé qu'elles ne prendraient plus leurs ordres à la capitale, ce qui pourrait augurer d'une partition du pays. De telles proclamations ont émané des provinces qui formaient l'ancien Yémen du Sud, où un mouvement sécessionniste exige l'indépendance, ainsi que de la province pétrolière de Marib, à l'est de la capitale. Le parlement yéménite doit se réunir dimanche pour évoquer la démission d'Abd-Rabbou Mansour Hadi. La Constitution prévoit que l'intérim soit assuré par le président du Parlement dans l'attente de l'organisation de nouvelles élections. Des représentants de l'aile politique du mouvement houthi, Ansaroullah, ont rencontré samedi des membres de plusieurs partis sunnites et sont parvenus à un accord sur la relance du processus politique, a-t-on appris de source proche des discussions. Ils demandent aussi au président Hadi de revenir sur sa démission. (Nicolas Delame, Eric Faye et Guy Kerivel pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.