Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des milliers de manifestants devant le consulat britannique à Hong Kong
Reuters15/09/2019 à 12:30

DES MILLIERS DE MANIFESTANTS DEVANT LE CONSULAT BRITANNIQUE À HONG KONG

HONG KONG (Reuters) - Des milliers de Hongkongais ont de nouveau manifesté dimanche après s'être rassemblés devant le consulat britannique, où ils ont entonné le "God Save The Queen" et agité l'"Union Jack", demandant à l'ancienne puissance coloniale de veiller à ce que Pékin honore ses engagements en matière de liberté.

La Déclaration commune sino-britannique, signée en 1984, a présidé à la rétrocession de Hong Kong à la Chine en 1997. Elle prévoit, en vertu du principe "un pays, deux systèmes", le maintien dans l'ancienne colonie britannique d'un haut degré d'autonomie et un niveau de libertés inconnu en Chine.

Certains manifestants brandissaient dimanche des pancartes frappées de slogan comme "la Déclaration commune est VIDE" ou "SOS HONG KONG".

Alors que de nombreux jeunes cherchent à quitter Hong Kong, les manifestants estiment que la Grande-Bretagne devrait changer le statut du passeport national britannique d'outre-mer, catégorie créée après la rétrocession à la Chine.

Le passeport permet à son titulaire de séjourner en Grande-Bretagne pendant six mois, mais celui-ci n'a pas automatiquement le droit d'y vivre ou d'y travailler.

"Je suis ici pour demander au Royaume-Uni de protéger les droits de nos citoyens à Hong Kong et de prendre la défense de Hong Kong dans le cadre de la Déclaration commune", a dit à Reuters Jacky Tsang, 25 ans.

Le territoire est secoué par des manifestations depuis le mois de juin. Parti du rejet d'un projet de loi d'extradition vers la Chine continentale, désormais abandonné par l'exécutif hongkongais, le mouvement a débordé de sa revendication initiale et réclame désormais plus de démocratie et plus d'indépendance pour l'ancienne colonie britannique.

Le Front civil des droits de l'homme a par ailleurs appelé à une manifestation de masse à Victoria Park, à l'est du quartier des affaires de l'île, que la police a interdite en raison des violences qui ont marqué certains rassemblements.

(Twinnie Siu, Jessie Pang et Farah Master; Arthur Connan et Tangi Salaün pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer