Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des hommes devenus des "chiens errants" pour le cinéaste Tsai Ming Liang

RelaxNews09/03/2014 à 13:07

All Rights Reserved

(AFP) - Ce sont des hommes et pourtant leur vie ressemble à celle des chiens errants. Le Taïwanais Tsai Ming Liang, cinéaste du temps suspendu, dénonce dans son dernier opus la précarité sévissant dans des villes inhumaines.

Il y a une dizaine d'années, le réalisateur avait été frappé par l'image d'un homme immobile tenant un panneau publicitaire à un feu rouge d'une artère de Taipei. Et de s'interroger: combien de temps va-t-il rester là? Combien gagne-t-il? Quand va-t-il aux toilettes? Etc.

Dans "Les chiens errants", en salles mercredi, ce personnage énigmatique revit sous les traits d'un homme-sandwich planté des heures durant au beau milieu d'artères saturées de voitures.

La nuit, ses deux enfants et lui trouvent refuge dans des bâtiments à l'abandon, sans eau ni électricité, dormant dans un même lit.

Pour Tsai Ming Liang, le développement ultra-rapide des villes en Asie fait payer aux hommes "un tribut qui frise l'insanité": chômage, précarité, bâtiments insalubres suintants - des larmes ou des rides, explique dans le film une femme à la petite fille pour la rassurer.

Le cinéma radical de Tsai Ming Liang, dont le film a reçu le grand prix du jury de la dernière Mostra de Venise, s'exprime dans de longs plans fixes donnant l'impression au spectateur que le temps est suspendu.

Les personnages se déplacent comme dans un cadre avec une précision chorégraphiée. Une larme coule simplement sur une joue.

- Son dernier film ? -

Tsai Ming Liang joue avec la matière des murs délabrés qui semblent le fasciner, à l'égal de la fresque d'un paysage découverte par hasard par les héros dans un immeuble à l'abandon (et par le cinéaste pendant les repérages).

Dans cette vie perdue, la caméra colle au père (joué par l'acteur fétiche du cinéaste, Lee Kang Sheng), tandis que les enfants survivent en mangeant des échantillons de nourriture dans des supermarchés aussi aseptisés que la rue est sale.

Tsai Ming Liang montre par moment une nature magnifiée dans laquelle les personnages pourraient trouver refuge, mais la pluie battante balaye tout espoir dans une scène rappelant "La Nuit du chasseur".

La puissance du cinéma de Tsai Ming Liang peut dérouter car les plans n'ont pas forcément de lien narratif entre eux.

De toute manière, le cinéaste ne cherche pas à plaire. "Depuis quelques années, je suis dégoûté par la soi-disant valeur divertissante des films, les mécanismes du marché et la quête forcenée de popularité", dit-il dans les notes de production.

"Les chiens errants" pourrait être son dernier film, avertit le réalisateur de 56 ans dont les précédentes oeuvres ont toutes ou presque été projetées dans les grands festivals mondiaux et souvent couronnées de prix, comme "Vive l'amour", en 1994, "La rivière", en 1997, ou encore "La saveur de la pastèque", en 2005.

Les fans de Tsai Ming Liang pourront encore apprécier son travail en regardant sur Arte, le 17 mars, "Le voyage en Occident", un 56 mn sur un moine bouddhiste traversant Marseille comme au ralenti, dans une ville aux rues animées.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.