Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Des hélicoptères de l'Onu bombardent des rebelles en RDC

Reuters02/12/2015 à 00:54
    par Aaron Ross 
    KINSHASA, 2 décembre (Reuters) - Des hélicoptères des 
Nations unies ont bombardé mardi des positions de rebelles 
islamistes ougandais près de la frontière nord-est de la 
République démocratique du Congo (RDC) en représailles à de 
récentes attaques meurtrières, a déclaré le commandant de la 
mission de l'Onu en RDC (Monusco). 
    Les islamistes des Forces démocratiques alliées (ADF) ont 
attaqué dimanche des bases militaires près de la ville 
d'Eringeti. Ces attaques ont fait une trentaine de morts, dont 
sept civils tués à la machette dans un hôpital.  ID:nL8N13P1KT  
    Des hélicoptères de l'Onu ont tiré mardi des missiles sur 
des positions des ADF au sud-est d'Eringeti, a déclaré le 
général Jean Baillaud, commandant par intérim des forces de la 
Monusco, à Reuters. 
    Il a dit penser que les rebelles avaient subi des pertes. 
    L'armée congolaise a déclaré ne pas avoir participé à ces 
frappes. 
    Le gouvernement congolais et la Monusco accusent les ADF de 
plusieurs massacres ayant coûté la vie à plus de 500 civils 
depuis octobre 2014. Selon des spécialistes de la région, 
d'autres groupes armés ou des bandes criminelles pourraient être 
impliqués dans ces violences. 
    Alors que l'armée et la Monusco s'emploient à réduire les 
violences dans l'est de la RDC, foyer d'une guerre régionale 
ayant fait des millions de morts entre 1998 et 2003, le 
président congolais Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, est 
censé passer la main lors de l'élection présidentielle prévue en 
novembre 2016. 
    Joseph Kabila n'a pas encore dévoilé ses intentions mais ses 
détracteurs lui prêtent la volonté de solliciter un nouveau 
mandat, ce que la Constitution lui interdit en l'état. 
    Le chef de l'Etat a lancé samedi un appel à un dialogue 
national avant l'élection présidentielle. 
    Dans un communiqué publié mardi, le principal parti 
d'opposition, l'Union pour la démocratie et le progrès social 
(UDPS), dit qu'il "ne sent pas concerné par la dialogue tel 
qu'annoncé par M. Kabila" et réclame à l'Onu la désignation d'un 
médiateur international. 
    A Lubumbashi, dans le sud-est minier du pays, la police a 
tiré des grenades lacrymogènes pour empêcher les supporters du 
TP Mazembe de se rendre au stade pour écouter un discours du 
propriétaire de ce club de football, Moïse Katumbi, affirme le 
club sur son site internet. 
    Ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi a démissionné en 
septembre du parti de Joseph Kabila et il est considéré comme un 
probable candidat à la présidentielle. 
 
 (Bertrand Boucey pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.