1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Des élus veulent rendre obligatoire le «doggy bag» au restaurant
Le Parisien04/04/2018 à 10:23

Des élus veulent rendre obligatoire le «doggy bag» au restaurant

« Le plat ne vous a pas plu monsieur ? ». « Oh, si, si, c'était excellent, mais franchement, c'était trop copieux et je ne peux plus rien avaler ». Cette scène vous est sans doute déjà arrivée au restaurant. Et c'est un peu penaud que vous avez laissé repartir votre assiette à moitié pleine en cuisine. Direction... la poubelle. Demain, vous pourrez demander au chef d'emporter les restes de votre dîner chez vous.C'est en tout cas le sens de l'amendement que vient d'adopter la commission développement durable de l'Assemblée Nationale. Parce que les pertes de nourriture sont cinq fois plus élevées au resto qu'à la maison (157 g par personne et par repas), les élus de cette commission veulent obliger les patrons de cafés, de bistrots et autres bonnes tables à mettre à disposition de leurs clients un « doggy bag » (NDLR : une boîte à emporter) pour ramener les aliments ou boissons non consommés sur place. Pour que cet amendement entre définitivement dans la loi, il doit d'abord passer au filtre de la commission économique du Palais Bourbon et être adopté ensuite par l'ensemble des députés.«Pas vraiment dans la culture française»Sauf que les restaurateurs n'aiment pas trop qu'on leur torde le bras. « Ce n'est pas très judicieux de vouloir contraindre de manière réglementaire l'ensemble de la profession à acheter des doggy bag d'autant que c'est une pratique anglo-saxonne qui n'est pas vraiment dans la culture française », estime Hubert Jean, président de la branche restauration au sein de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH). L'UMIH a d'ailleurs proposé elle-même en 2014 à ses adhérents de faire la promotion des doggy bag dans leurs restaurants lors d'une campagne de sensibilisation anti-gaspi. Mais l'opération a fait un flop : seulement 10 000 boîtes à emporter se sont écoulées.« Le but est de généraliser une pratique existante et de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer