Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des centaines de greffiers en colère défilent en France

Reuters29/04/2014 à 23:10

LES GREFFIERS DANS LA RUE

PARIS (Reuters) - Des centaines de greffiers ont manifesté mardi à Paris et dans plusieurs villes de France pour demander une revalorisation salariale et une plus grande reconnaissance de leur métier.

Cette grève nationale faisait suite à un mouvement de protestation spontané qui parcourait la profession depuis plusieurs semaines après l'annonce, par Christiane Taubira, de son projet de "Justice du XXIe siècle", dans le cadre duquel le greffier pourrait se voir confier de nouvelles missions.

Ils étaient 1.300 à manifester dans les rues de Paris mardi, selon la police, de 150 à 200 à Lyon et une centaine à Bordeaux.

Leurs représentants syndicaux ont été reçus mardi après-midi au ministère mais ont fait part de leur déception à l'issue des discussions.

"Les propositions ne sont pas satisfaisantes", a dit a Reuters Isabelle Besnier-Houben, secrétaire générale du Syndicat des greffiers de France-FO.

Un nouveau rendez-vous est prévu le 7 mai.

"Souvent, le greffier est dans l'ombre et ne dit pas grand- chose", a expliqué à Reuters Cécile, 28 ans, greffière à Nantes auprès d'une juge d'application des peines.

"Mais cette réforme, ça a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Il ne faut pas que le ministère oublie que nous sommes les piliers de l'édifice."

La création d'un greffier juridictionnel, qui pourrait s'acquitter de nouvelles tâches comme le prononcé du divorce par consentement mutuel, est proposée dans le cadre de la réforme "Justice du XXIe siècle" voulue par Christiane Taubira.

Une promotion statutaire est prévue en parallèle, mais les greffiers, qui sont 9.200 en France, s'inquiètent de l'ampleur de celle-ci, faisant valoir que leurs salaires n'ont pas été revalorisés depuis 2003 et que leur statut n'a pas évolué depuis 2009.

"Le greffe sort les griffes", "Greffes muselés" ou encore "Greffe en colère", pouvait-on lire dans la journée sur des affichettes portées par les grévistes en robe noire.

Les greffiers touchent environ 1.500 euros bruts mensuels en début de carrière et jusqu'à environ 2.500 euros bruts en fin de carrière, selon les grilles salariales de la profession.

(Chine Labbé, avec Catherine Lagrange à Lyon, Claude Canellas à Bordeaux et Guillaume Frouin à Nantes, édité par Sophie Louet)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.