Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des centaines de déplacés à Alep-est, où l'armée syrienne avance

Reuters27/11/2016 à 20:46
 (Actualisé avec prise d'un troisième quartier annoncée par 
l'armée syrienne § 1-2) 
    par Lisa Barrington 
    BEYROUTH, 27 novembre (Reuters) - L'armée syrienne a annoncé 
dimanche avoir pris le contrôle du quartier rebelle de Djabal 
Badro à Alep-Est, qui jouxte celui de Hanano conquis la veille. 
Dans la soirée, elle a annoncé qu'un troisième quartier, Holok, 
avait été repris au terme de combats qui ont fait de nombreux 
morts parmi les "terroristes".  
    Les médias officiels syriens évoquent pour leur part une 
progression des forces pro-Bachar al Assad dans les districts de 
Boustan al Bacha, Haïdarïa et Sakhour. 
    Cette progression des forces loyalistes, en déplaçant les 
lignes de front, a fait plusieurs centaines de déplacés ces 
dernières heures, rapportent des sources sur place. 
    Les frappes aériennes sur les quartiers résidentiels 
d'Alep-Est, dernier grand bastion urbain de la rébellion 
syrienne assiégé depuis l'été par les forces gouvernementales, 
ont repris le 15 novembre après plusieurs semaines de pause, 
s'accompagnant d'une offensive terrestre.  
    Ni Hanano ni Djabal Badro ne sont des quartiers densément 
peuplés mais l'avancée des troupes gouvernementales fait 
craindre aux insurgés que la partie nord d'Alep-Est soit séparée 
de la partie sud, ce qui affaiblirait les rebelles et 
rapprocherait de nombreux habitants des lignes de front.  
    La reconquête d'Alep dans le nord de la Syrie, la plus 
grande ville du pays avant la guerre, serait un succès majeur 
pour le président Bachar al Assad après cinq ans et demi d'un 
conflit qui a fait des centaines de milliers de morts et 11 
millions de déplacés.  
    L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), qui suit 
la guerre quotidiennement en s'appuyant sur un réseau 
d'informateurs sur le terrain, a déclaré qu'environ 400 
personnes avaient quitté des zones d'Alep-Est encore sous 
contrôle rebelle pour se rendre à Hanano, d'où certains ont été 
transférés vers Alep-Ouest, tenu par le gouvernement.  
    Certains habitants ont également gagné un quartier d'Alep 
contrôlé par les milices kurdes YPG, qui ne combattent pas les 
forces loyalistes et ne sont pas visées par les raids aériens. 
Une trentaine de familles ont rejoint ce quartier de Cheikh 
Maksoud, selon l'OSDH.  
     
    PILONNAGES 
    Le ministère russe de la Défense, cité par les agences de 
presse russes, a déclaré dimanche que plus de 900 civils, dont 
119 enfants, avaient quitté Djabal Badro au cours des dernières 
24 heures.  
    "Nous avons quitté Hanano à cause des bombardements de 
l'armée syrienne pendant leur assaut, et du chlore", a déclaré à 
Reuters Muhammad, qui tait son nom de famille pour des raisons 
de sécurité.  
    Muhammad s'est rendu à un arrêt de minibus avec son épouse, 
sa mère et ses trois enfants en espérant rejoindre Alep-Ouest. 
Selon lui, 200 à 300 familles vivent encore à Hanano, mais elles 
effectuent des allées et venues depuis le début de la guerre, en 
fonction de l'intensité des bombardements.  
    Selon les Nations unies, au moins 250.000 habitants sont 
toujours assiégés dans l'est d'Alep sous contrôle rebelle.  
    L'OSDH, des sources rebelles et les médias officiels syriens 
ont rapporté dimanche que des combats acharnés se poursuivaient 
dans les quartiers adjacents à ceux de Hanano et Djabal Badro, 
mais les insurgés ont dit avoir des difficultés à repousser 
leurs assaillants en raison de pilonnages incessants.  
    "Les forces révolutionnaires renforcent leurs lignes de 
défense autour de Hanano", a déclaré Yasser al Youssef, membre 
du bureau politique du groupe rebelle Nour al Dine al Zinki. 
"Mais les avions ont tout détruit, les pierres, les arbres et 
les hommes, dans une politique de destruction systématique." 
    Des centaines d'habitants de la partie nord d'Alep-Est sont 
également descendus vers le sud, de peur d'être pris au piège si 
les forces loyalistes parvenaient à couper en deux le bastion 
rebelle. 
    "Il y a des familles qui sont épuisées et l'armée progresse 
de façon spectaculaire", a dit Ibrahim Abou Laïss, un 
responsable de la défense civile à Alep-est. 
 
 (Lisa Barrington; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.