Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des cas de harcèlement sexuel à l'école 42 de Xavier Niel ?
Le Point17/11/2017 à 13:10

« Je ne me sentais pas à ma place parce que j'étais une fille. » Les témoignages que relate L'Usine nouvelle sont alarmants. Plusieurs étudiantes de l'école 42, cette formation au code informatique sans frais de scolarité créée et financée par Xavier Niel, y subiraient un harcèlement sexuel sous diverses formes. Messages pornographiques, comportements déplacés, blagues lourdes et vulgaires... L'enquête du magazine révèle un sexisme pesant dans cette école où l'on compte moins de 10 % de filles.

« Les couloirs de l'école ressemblent à un vestiaire de football. Cette ambiance nous bouffe littéralement » ; « On m'a poursuivie sur un étage et demi, que j'ai dû remonter à reculons, pour voir sous ma jupe. On ne se sent pas en sécurité ici », dénonce une étudiante. Une chaîne de discussion du compte de l'école sur la messagerie Slack, autogérée par les élèves, a été créée et s'est transformée en forum de discussion où circulait du contenu pornographique à teneur misogyne. Appel à « enduire les femmes avec du Mont d'or et de la graisse abdominale de féministe ». Une photo d'une femme à quatre pattes avec en commentaire « née pour être un sac à foutre »... la liste des documents salaces accessibles librement aux 3 000 élèves de l'école est longue.

« Aucun élève n'a été exclu »

Le fil de discussion a été baptisé NSFW (« Not safe...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer