1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des armes volées à la direction de la police de Seine-Saint-Denis
Le Point09/09/2017 à 11:10

La police des polices n'a toujours pas retrouvé les armes et autres matériels dérobés au commissariat de Noisy-le-Grand. Et voilà l'IGPN est de nouveau sur les dents en Seine-Saint-Denis.

Cette fois, le ou les voleurs ont sévi au plus haut de la hiérarchie policière du 93 : à Bobigny, dans les bureaux de François Léger, le directeur territorial de la sécurité publique. Qui est ni plus ni moins le patron de toutes les forces de police du département. Certes, la soute de la Direction territoriale de la sécurité publique (DTSP) n'a pas été entièrement dévalisée. Mais des Sig-Sauer, les armes de service dévolues à tous les fonctionnaires, ainsi que leurs chargeurs ont disparu de l'armoire située à l'étage du directeur. La soute renferme généralement le matériel des équipes opérationnelles comme les brigades anticriminalité. Le vol a été commis le dernier week-end du mois d'août. La préfecture de police a confirmé l'information au Point.Remontées négatives

Comment est-il possible de s'introduire dans ce bâtiment hautement sécurisé ? Selon nos informations, il ne s'agit pas d'une première : d'autres matériels, des gilets pare-balles notamment ont déjà disparu de ce coffre. Cela fait un peu désordre.

Malgré les remontées négatives sur l'encadrement des policiers jusqu'au plus haut niveau de la hiérarchie, le directeur de la police en Seine-Saint-Denis...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Pathor
    09 septembre14:33

    Pas de système d'alarme, de caméra de sécurité, d'armoire blindée ?! "des" cad combien ? On ose pas imaginer les conséquences de l’utilisation de dizaines de ces armes (9 para semi auto 15 coups) dans les mains de nos gentils "jeunes " et moins jeunes...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer