Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des affiches hostiles au pape placardées à Rome

Reuters04/02/2017 à 23:08
    ROME, 4 février (Reuters) - Des affiches anonymes accusant 
le pape François d'attaquer les catholiques conservateurs sont 
apparues ce week-end dans les rues de Rome, avant d'être 
rapidement recouvertes par les autorités municipales.  
    Les affiches, placardées dans la nuit de vendredi à samedi 
par de mystérieux militants, montraient un pape au visage sombre 
avec une interrogation: "Mais où est ta miséricorde?" 
    Le texte accusait François d'avoir notamment "décapité 
l'Ordre de Malte", institution catholique caritative mise au pas 
la semaine dernière par le souverain pontife.  
    Le grand maître de l'Ordre, le Britannique Matthew Festing, 
a démissionné à la demande du pape après deux mois de querelle 
avec le Saint-Siège. Les grands maîtres sont normalement nommés 
à vie. 
    A l'origine de cette dispute, l'Ordre, découvrant que des 
préservatifs avaient été distribués à la population dans le 
cadre d'un de ses programmes d'aide en Birmanie, a limogé le 
responsable, le grand chancelier Albrecht Freiherr von 
Böselager. 
    Mais le Vatican, bien qu'officiellement opposé à l'usage du 
préservatif, a ordonné une enquête sur ce limogeage et reproché 
à Matthew Festing de ne pas coopérer. Ce dernier a par la suite 
remis sa démission.   
    Les affiches sont apparues quelques heures avant la 
divulgation par le Vatican du nom du délégué personnel du pape 
chargé de remettre de l'ordre dans la vénérable maison.  
    Cette décision a de fait mis sur la touche le cardinal 
Raymond Leo Burke, censé représenter le pape auprès de l'Ordre 
de Malte depuis 2014. Le prélat américain s'oppose fréquemment 
aux prises de position de François sur les questions sociétales. 
    Dans une lettre diffusée samedi par le Vatican, François a 
annoncé que l'archevêque Angelo Becciu serait désormais son 
"porte-parole exclusif" sur les questions touchant à l'Ordre de 
Malte jusqu'à la tenue d'élections pour désigner un nouveau 
grand maître, dans quelques mois.  
    Le Vatican n'a fait aucun commentaire sur ces affiches. Le 
père Antonio Spadaro, un jésuite proche du pape, a toutefois 
écrit dans un tweet qu'elles montraient que le pape faisait du 
bon travail. 
    L'Ordre des chevaliers de Malte a été fondé en 1048 pour 
aider les pèlerins en Terre sainte. 
 
 (Philip Pullella; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.