Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Dernier jour de ferveur autour du corps de Mandela à Pretoria

Reuters13/12/2013 à 15:43

par Peroshni Govender

PRETORIA (Reuters) - Des dizaines de milliers de Sud-Africains ont défilé vendredi devant la dépouille de Nelson Mandela, exposée une ultime journée à Pretoria avant l'inhumation prévue dimanche dans le village d'enfance du héros de la lutte anti-apartheid.

La foule était telle devant l'Union Buildings, siège du gouvernement dans le centre de Pretoria, que les cordons de sécurité ont été parfois débordés. Le gouvernement a demandé aux Sud-Africains n'ayant pas encore fait le déplacement de rester chez eux.

"Nous ne sommes pas en mesure de garantir que tous ceux qui sont actuellement dans les files d'attente auront accès à l'Union Buildings", explique le gouvernement.

En début de matinée, la foule était déjà estimée à 50.000 personnes au moins et serpentait sur plusieurs kilomètres vers la colline où se trouve le bâtiment et qui surplombe la capitale sud-africaine.

A l'un des points de contrôle installés pour fluidifier l'attente, le ton est monté avec les forces de sécurité quand un portique de détection a été renversé. Plusieurs personnes sont tombées. A un autre endroit, la police a dû repousser des gens qui tentaient d'enjamber des barrières de sécurité.

"Je suis vraiment en colère, cela fait deux jours à présent que nous essayons de voir M. Mandela et de le remercier pour avoir changé notre pays et nous avoir rassemblés. Maintenant, nous allons devoir rentrer chez nous le coeur lourd", témoigne Ilse Steyn, une habitante de Pretoria.

Un peu plus loin, une femme venue de Johannesburg, Elsie Nkuna, explique que cela ne la dérange pas d'attendre. Elle a posé deux jours de congés pour venir à Pretoria. "Aujourd'hui, c'est le dernier jour et je dois le remercier. Si je suis ce que je suis et où je suis, c'est grâce à cet homme", ajoute-t-elle.

INHUMATION DIMANCHE

Longeant le cercueil, certains marquent une pause pour s'incliner sur sa dépouille. Son visage est visible. Son corps vêtu d'une chemise à motifs verts et dorés, de celles qu'il aimait porter. Vendredi, c'est un de ses petits-enfants, Mandla, qui se tenait à côté du cercueil, recevant d'un sourire les condoléances de la foule en deuil.

Le cercueil du champion de la lutte contre la ségrégation raciale, mort le 5 décembre à l'âge de 95 ans, a été transporté mercredi matin à Union Buildings, où il avait été investi en 1994 premier président noir dans l'Afrique du Sud de l'après-apartheid.

Quelque 21.000 personnes ont été comptabilisés mercredi devant son cercueil, 39.000 jeudi, selon des données communiquées à la radio publique par Collins Chabane, ministre à la Présidence.

Samedi, le corps de "Madiba" sera transféré sur la terre de ses ancêtres, à Qunu, à 700 km au sud de Johannesburg, dans la province du Cap-Oriental, où il sera porté en terre le lendemain lors d'une cérémonie bien plus modeste que l'hommage mondial qui lui a été rendu mardi au Soccer City Stadium de Johannesburg.

Outre la famille, quelques dignitaires étrangers participeront à ces funérailles d'Etat, dont le prince Charles. La France sera représentée par deux anciens Premiers ministres, Lionel Jospin et Alain Juppé.

Le révérend Jesse Jackson, figure du mouvement des droits civiques aux Etats-Unis, est également attendu.

Henri-Pierre André pour le service français; édité par Pascal Liétout

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.