1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Démission du Premier ministre roumain Victor Ponta
Reuters04/11/2015 à 11:14

BUCAREST, 4 novembre (Reuters) - Le Premier ministre roumain Victor Ponta a démissionné mercredi au lendemain d'une grande manifestation anti-gouvernementale à Bucarest après la mort de 32 personnes dans l'incendie d'une discothèque de la capitale roumaine, a annoncé le parti au pouvoir. Le président Klaus Iohannis, qui avait battu Victor Ponta lors de l'élection présidentielle de novembre dernier, poussait au départ du chef du gouvernement, qui fait par ailleurs l'objet de poursuites judiciaires pour corruption. La démission du Premier ministre pourrait permettre aux partisans du chef de l'Etat de former un gouvernement de coalition de tendance libérale en remplacement de la coalition de gauche sortante. "Victor Ponta renonce à son mandat. Quelqu'un devait assumer la responsabilité de ce qui s'est passé. C'est un sujet grave et nous promettons de résoudre rapidement cette situation", a déclaré Liuvu Dragnea, chef du Parti social démocrate au pouvoir. "Vous avez probablement vu les milliers de personnes qui étaient hier soir dans la rue et entendu leurs demandes", a-t-il ajouté devant le Parlement. Victor Ponta avait jusqu'à présent refusé de démissionner avant la fin de son mandat, qui devait expirer fin 2016. "Je peux mener des batailles politiques mais je ne peux pas affronter le peuple", a-t-il déclaré à la presse après avoir renoncé à son poste, qu'il devrait néanmoins conserver jusqu'à la nomination de son successeur. (Radu-Sorin Marinas; Tangi Salaün pour le service français) )

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer