Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Démission de Nicolas Hulot : "Nous ne changerons pas de cap", assure Edouard Philippe

Boursorama avec AFP29/08/2018 à 11:57

"Rien dans cette décision ne me conduit à ralentir", a commenté le Premier ministre, au lendemain du départ surprise de Nicolas Hulot.

Edouard Philippe prenant la parole devant les participants à l'université du Medef, le 28 août à Jouy-en-Josas ( AFP / ERIC PIERMONT )

Malgré le choc de l'annonce, le gouvernement veut garder la tête haute. L'exécutif "ne changera pas de cap", assure Edouard Philippe. Dans un entretien au Dauphiné Libéré publié mercredi 29 août, le Premier ministre "prend acte" de la décision de Nicolas Hulot, qui a annoncé sa démission la veille en direct à la radio, tout en affirmant la détermination de la majorité à poursuivre son action en matière d'écologie.

"JE REMERCIE NICOLAS HULOT POUR SON TRAVAIL"

"J'ai pris acte de la décision de Nicolas Hulot. Je voudrais commencer par le remercier. Dans les 16 mois qui se sont écoulés depuis sa nomination, on a beaucoup travaillé ensemble et j'ai apprécié travailler avec lui", a déclaré Edouard Philippe au Dauphiné. "On a bien avancé sur un certain nombre de sujets avec parfois des résultats visibles, parfois des résultats moins visibles. Mais nous avons changé la donne dans un certain nombre de domaine, que ce soit sur le plan climat, sur la prise en compte de la biodiversité, sur l'interdiction d'exploration de la production d'hydrocarbures ou sur la sortie du glyphosate. Je remercie Nicolas Hulot pour son travail. Un travail exigeant, difficile", a insisté le chef du gouvernement.

LE MINISTÈRE CONTINUERA D'EXISTER

Désormais, qui pourra remplacer le ministre démissionnaire ? Edouard Philippe ne se risque pas à donner des noms. "Pour le reste, je vais réfléchir à ce que cela implique en termes de recomposition du gouvernement. J'aurai l'occasion de faire au président de la République un certain nombre de propositions", a-t-il simplement expliqué. Une certitude toutefois : ce ministère continuera d'exister. "Je peux vous confirmer que le gouvernement va continuer à avoir un ministre en charge de la Transition écologique, ça ne fait aucun doute."

"Rien dans cette décision de Nicolas Hulot ne me conduit à ralentir ou à modifier la politique sur laquelle le gouvernement s'est engagé sous l'autorité du président de la République", a-t-il poursuivi. "Évidemment, la transformation écologique est là, elle s'impose à tous. Nous ne changerons pas de cap."

LES FRANÇAIS ATTACHES A NICOLAS HULOT

Plus d'un Français sur deux estime que la démission de l'ancien animateur télé est une "mauvaise chose" pour la France et pour le gouvernement, selon un sondage Odoxa pour Le Figaro et Franceinfo. Si 84% des personnes interrogées jugent que le départ du gouvernement est "plutôt une bonne chose" pour l'ex-ministre de la Transition écologique, 55% le voient comme une "mauvaise chose" pour la France et 65% pour le gouvernement, selon cette enquête.

INFOGRAPHIE. Les grandes dates de Nicolas Hulot ( AFP / Vincent LEFAI, Laurence SAUBADU )

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • gstorti
    29 août12:54

    Voilà une bonne idée: ne pas remplacer ce ministre. économie, énorme, certainement autant que les 5€ sur les apl. Qu'en penssez vous ? Faut bien commencer à ne pas renouveler, en effet si on remplace les démissionnaires , on est pas sortie d'auberge. ?

    Signaler un abus

  • loco93
    29 août12:18

    Meme la chine, un pays encore en voie de développement, vers qui nous aimons montrer du doigt et à qui nous nous amusons à donner des leçons, elle l'a fait la transition énergétique! En un mois elle met en fonctionnement autant de panneaux solaires que nous en un an. Déporter les problémes chez les autres pour se croire irréprochable, on sait faire mais agir on sait moins faire.... L'arrogance franco-française perçue dans le monde...

    Signaler un abus

  • tcabot
    29 août12:05

    "Nous ne changerons pas de cap" : c'est bien ce que craignait Hulot...

    Signaler un abus

  • jrc12
    29 août10:53

    Quand on est 1er ministre...on ne prend que les nationales ou les autoroutes...les départementales sont pour les gueux

    Signaler un abus

  • mlaure13
    29 août10:17

    Les lobbys: quand on mange avec le diable, il faut prévoir une longue cuillère...;-(((

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.