1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Démission de Le Roux : la gauche pointe du doigt le maintien de Fillon
Le Point22/03/2017 à 06:20

La carrière de Bruno Le Roux au poste de ministre de l'Intérieur est terminée. Trois mois après sa nomination, il a remis, mardi 21 mars, sa lettre de démission à François Hollande, empêtré dans une enquête préliminaire ouverte par le Parquet national financier à son encontre.

Quotidien révélait la veille qu'il avait

embauché ses deux filles entre 2009 et 2016 pour des CDD comme collaboratrices au Parlement. En pleine tempête Fillon, pour un membre de la « République exemplaire » souhaitée par Hollande, le faux pas ne pardonnait pas.

À gauche bien plus qu'à droite, les représentants politiques se sont rapidement saisis de cet événement polémique pour défendre leur pré carré... ou attaquer celui des autres.

En marche ! en profite

Chirstophe Castaner, député PS des Alpes-de-Haute-Provence et porte-parole d'En marche !, a évoqué un cruel camouflet fait à « François Fillon et Marine Le Pen ». «  » Je respecte sa décision. Elle est immédiate. Il demande sa liberté pour se défendre et je lui fais confiance pour cela. En même temps, c'est le signe d'une certaine fermeté de Bernard Cazeneuve, car cette situation ne pouvait pas durer. [...] C'est aussi un cruel camouflet à François Fillon et Marine Le Pen, qui mettaient en avant une espèce de théorie du complot pour leurs propres affaires. » Emmanuel Macron a, lui,...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • nlecomte
    22 mars07:39

    à gauche une simple mise en cause ,sans mise en éxamen on démissonne ,alors qu'à droite meme mis en éxamen ,on s'accroche au pouvoir ; A méditer

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer