1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Demain, un monde de reconnaissance faciale ? Enquête sur une technologie qui fascine
Le Parisien24/12/2019 à 11:46

Demain, un monde de reconnaissance faciale ? Enquête sur une technologie qui fascine

« DeepFace », « FaceNet », « Rekognition », « Parafe ». Des sites en vogue sur le darknet ? Des nouveaux mangas tendances ? De nouvelles sondes spatiales ? Non. Ces noms sont ceux de plusieurs solutions utilisant la technologie la plus prisée du moment, la biométrie faciale. Elle s'apprête à débarquer dans notre quotidien, et suscite beaucoup de fantasmes, bons ou mauvais.Comment ça marche ?« FaceID ne reconnaît pas votre visage ». Si vous êtes l'heureux possesseur d'un iPhone 11 ou 11 pro, vous êtes déjà familier de ce message. Bientôt, ce n'est pas seulement votre smartphone mais aussi votre maison que vous pourrez ouvrir via la reconnaissance faciale.Le principe, basé sur la science de la biométrie, est simple : l'identification d'une personne sur la base d'un ensemble de données reconnaissables et vérifiables, uniques et spécifiques à celles-ci. C'est exactement comme pour les autres types de signatures biométriques (empreintes digitales, le scan de l'iris, la voix, ou même la numérisation des veines de la peau), sauf qu'on s'intéresse ici au visage.La technologie fonctionne en plusieurs temps. D'abord, l'identification : on prend une photo/vidéo de son visage dans les meilleures conditions possible pour servir de référence. Le logiciel va ensuite calculer la « représentation mathématique » de ce visage et la stocker, par exemple, dans un passeport ou dans un téléphone. Ensuite, vient la phase dite de vérification qui consiste à comparer la représentation mathématique d'une photo avec l'originale. « Par exemple, quand je veux déverrouiller mon smartphone, je présente mon visage, laisse le téléphone en calculer la représentation mathématique et le comparer avec celle qui est stockée de manière sécurisée dans mon téléphone », nous explique un expert de Thales. L'authentification prend la forme d'un score. Le système va donner une information du type : « ces 2 visages se ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer