1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Delphine O, la «Madame Iran» de l'Assemblée
Le Parisien27/04/2018 à 06:46

Delphine O, la «Madame Iran» de l'Assemblée

Son horizon s'étend bien au-delà des frontières de l'Hexagone. A 32 ans, Delphine O - son père est né en Corée du Sud- s'est donné un objectif : devenir « l'ambassadrice pour la paix dans le monde » de la République en Marche.Avec quelque 500 parlementaires allemands, britanniques et français, la députée de Paris, élue dans le très populaire XIXe arrondissement, vient ainsi d'écrire au Congrès américain, pour soutenir l'accord sur le nucléaire iranien que l'imprévisible Donald Trump menace de dénoncer d'ici au 12 mai.« Si les Etats-Unis se retirent de ce traité de dénucléarisation, l'Iran en sortira à son tour puis ce seront l'Arabie Saoudite et les pays de la péninsule arabique qui risqueraient de se doter de l'arme nucléaire. Ce serait une catastrophe », nous confie-t-elle dans son petit bureau de l'Assemblée nationale. Quant à la rencontre avec le président américain, « Emmanuel Macron a réussi à faire avancer Trump en passant de « pas d'accord » à un « nouvel accord, estime la députée. Mais l'incertitude demeure sur sa décision finale du 12 mai. » Aujourd'hui j'adresse aux parlementaires américains une lettre ouverte co-signée par mes collègues de l'@AssembleeNat, du #Bundestag et de la @HouseofCommons pour soutenir l'accord sur le nucléaire iranien #JCPOAnull https://t.co/rvezwLHAWv @lemondefr https://t.co/82loIwNmEF pic.twitter.com/hRpcTulUqg-- Delphine O (@odelphine) 19 avril 2018« Marcheuse » de la première heure, Delphine O n'est pas l'une de ces startuppers emblématiques des bataillons qui ont suivi Emmanuel Macron dans sa marche accélérée vers l'Elysée. Formée sur les bancs de la très élitiste Normale Sup Ulm, puis diplômée de la prestigieuse université américaine de Harvard - grâce à un emprunt qu'elle continue de rembourser -- la jeune fille d'alors s'aventure seule en Afghanistan et en Iran, un pays pour lequel elle se prend de passion.« La ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer