Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AIRBUS

98.21EUR
-0.14% 
Ouverture théorique 98.21
indice de référence CAC 40

NL0000235190 AIR

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    99.10

  • clôture veille

    98.35

  • + haut

    99.82

  • + bas

    97.54

  • volume

    1 281 193

  • valorisation

    76 058 MEUR

  • capital échangé

    0.17%

  • dernier échange

    25.05.18 / 17:35:03

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    92.32

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    104.10

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter AIRBUS à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AIRBUS à mes listes

    Fermer

Délit boursier-L'AMF plaide pour une coexistence des procédures

Reuters18/05/2015 à 15:05

PARIS, 18 mai (Reuters) - L'Autorité des marchés financiers (AMF), qui remettra mardi ses propositions au gouvernement dans le cadre de la future loi sur les délits boursiers, souhaite que des procédures administrative et pénale puissent continuer à coexister dans la répression des délits boursiers. Dans une interview publiée lundi par le quotidien Le Monde, son président, Gérard Rameix, indique que l'AMF va pour ce faire proposer la création d'une "période de concertation de deux mois pour définir l'orientation (administrative ou pénale, NDLR) du dossier". Il ajoute que l'AMF va aussi proposer que le manquement d'initié reste distingué du délit d'initié qui relève de la compétence des juridictions pénales. En France, le délit d'initié, passible de deux ans d'emprisonnement et d'une amende de 1,5 million d'euros, est réprimé par le juge pénal. Le "manquement" d'initié, passible d'une sanction pouvant aller jusqu'à 10 millions d'euros, est quant à lui réprimé par la commission des sanctions de l'AMF. "Désormais, si la future loi choisit le principe d'aiguillage des dossiers, ceux-ci iront vers la voie soit administrative, soit pénale", explique Gérard Rameix. "Ce que je crains, c'est une tentation de privilégier la voie pénale, qui conduirait le parquet à poursuivre beaucoup plus systématiquement que par le passé. Au risque d'aboutir à un engorgement et au fait que certains dossiers échoueraient pour des raisons de procédure." Le président de l'AMF reconnaît toutefois que "le principal avantage de la voie pénale est de pouvoir aboutir des peines de prison." Les déclarations de Gérard Rameix surviennent alors que le tribunal correctionnel de Paris a constaté lundi l'extinction des poursuites pour l'ensemble des prévenus dans le procès des délits d'initiés présumés chez EADS, devenu depuis Airbus Group AIR.PA . ID:nL5N0Y91SQ En mars 2014, la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) avait prohibé dans une affaire italienne le système de répression dual. Saisi de cette question le 18 mars, le Conseil constitutionnel avait jugé non conforme le cumul de poursuites pénales et administratives en matière boursière, remettant en cause la tenue de ce procès. "Notre objectif est que cette nouvelle contrainte juridique mène à une politique de répressions des infractions boursières cohérente, sans affaiblir le système actuel", souligne le président de l'AMF à propos de la décision du Conseil constitutionnel. (Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

-0.14%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.