Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Delai de l'UE pour les nouvelles sanctions contre Moscou

Reuters09/09/2014 à 01:24

(Actualisé avec décision, détails, contexte) par Adrian Croft et Jan Strupczewski BRUXELLES, 8 septembre (Reuters) - L'Union européenne a officiellement adopté lundi un nouveau train de sanctions contre la Russie, pour son rôle dans la crise ukrainienne, mais leur entrée en vigueur est reportée afin de donner une chance au cessez-le-feu conclu entre les autorités ukrainiennes et les séparatistes. "L'entrée en vigueur (des nouvelles sanctions) par la publication au Journal officiel interviendra dans les prochains jours", a dit le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, dans un communiqué. "Cela laissera le temps pour une évaluation de la mise en oeuvre de l'accord de cessez-le-feu et du plan de paix", ajoute le texte. "L'Union européenne se tient prête à revoir en totalité ou en partie les sanctions qui ont été convenues en fonction de la situation sur le terrain", ajoute la présidence du Conseil européen. Les sanctions, qui visent principalement la capacité des grands producteurs et opérateurs pétroliers russes à lever des fonds en Europe, devaient à l'origine être mises en application mardi. Plusieurs pays membres des Vingt-Huit étaient opposés à l'idée de nouvelles sanctions et ont vu dans la trêve conclue dans l'est de l'Ukraine un moyen de bloquer l'adoption de ce nouveau train de mesures. Un diplomate européen a reconnu qu'il n'avait pas de visibilité sur une application des sanctions. La question sera discutée au niveau des ambassadeurs mercredi. Les sanctions contre Moscou n'ont jamais fait l'unanimité au sein de l'Union européenne. Si la Pologne et les Etats baltes plaidaient pour la fermeté, la Slovaquie et la Hongrie y étaient ouvertement hostiles. La Suède, l'Autriche, la Finlande, Chypre et la Slovaquie faisaient partie des pays souhaitant donner du temps à la trêve, a dit un diplomate européen. MERKEL PLAIDE LA FERMETÉ La chancelière allemande Angela Merkel a indiqué aux parlementaires conservateurs, lors d'une réunion à huis clos lundi, que ces sanctions étaient nécessaires en dépit du cessez-le-feu, ont indiqué plusieurs participants. Angela Merkel a fait valoir que Moscou avait à plusieurs reprises manqué à la parole donnée aux Occidentaux et que des troupes russes se trouvaient toujours en territoire ukrainien. L'UE devait agir d'une manière énergique, a-t-elle précisé. Les nouvelles sanctions européennes placent les sociétés pétrolières Rosneft, Transneft et Gazprom Neft sur une liste d'entreprises publiques russes interdites de lever des capitaux ou d'emprunter sur les marchés européens, selon un diplomate. Les sanctions ne touchent toutefois pas le secteur gazier et en particulier le géant Gazprom GAZP.MM . Ces sanctions européennes concerneraient les entreprises russes ayant un chiffre d'affaires de plus de 1.000 milliards de roubles (26,95 milliards de dollars), dont la moitié provenant de la vente et du transport du pétrole. Un groupe de 24 personnes supplémentaires se voient également interdites d'entrée dans l'Union européenne et leurs avoirs en Europe sont gelés. (Adrian Croft; Pierre Sérisier pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.