1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Découvrez les (très) longs temps d'attente pour un rendez-vous chez l'ophtalmo
Le Parisien13/11/2019 à 06:15

Découvrez les (très) longs temps d'attente pour un rendez-vous chez l'ophtalmo

On n'y voit pas mieux. Depuis 2013 et les diverses mesures mises en place pour faciliter l'accès à l'un des 5 899 ophtalmologues, les délais de rendez-vous sont toujours aussi mauvais. Pour trouver de nouvelles solutions, l'Inspection générale des affaires sociales, l'IGAS, a été mandatée en septembre par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn qui attend son rapport fin novembre.En attendant, le Rassemblement des opticiens de France (ROF), syndicat qui représente 80 % de la profession, a missionné l'institut Ipsos pour sonder 5 005 Français de 18 ans et plus* afin de dresser un état des lieux et dégager des pistes. Son constat est sans appel. Voici en exclusivité les résultats de ce sondage.96,4 jours d'attente pour un enfant. A la question « Quel a été le délai entre la prise de rendez-vous et le rendez-vous ? », le panel a répondu en moyenne 80,6 jours. Mais avec d'importantes disparités. D'abord, si le patient est un enfant le délai s'allonge à 96,4 jours. « C'est grave, réagit Nicolas Raynal, le délégué général du ROF. Car il y a des pathologies, comme l'amblyopie (NDLR : acuité différente des deux yeux), qu'il faut dépister et soigner dès 4 ans ». 88 % des personnes interrogées jugent que les délais d'attente empirent depuis 2014. Pour la moitié ils se sont même « beaucoup allongés ». « En fait, analyse Nicolas Raynal, les mesures prises depuis 2013 n'ont fait que stabiliser la situation sans l'améliorer car la demande augmente ». 118 jours en Centre Val-de-Loire. Plus largement, sept patients du panel sur dix arrivent à voir un médecin en moins de 3 mois dont 4 sur 10 en moins d'un mois. Mais pour 27 %, ce délai dépasse les 120 jours. Parmi les principales « victimes » de cette difficulté d'accès : les zones rurales où l'on doit patienter en moyenne 97 jours contre 43 seulement à Paris. La région Centre Val-de-Loire détient la palme du délai moyen le plus ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer