Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Découverte d'un antibiotique qui ne rencontre pas de résistance

Reuters07/01/2015 à 23:17

LONDRES, 7 janvier (Reuters) - Des scientifiques ont découvert un nouvel antibiotique, appelé teixobactin, qui peut venir à bout d'infections graves chez les souris sans rencontrer de résistance décelable, ce qui offre potentiellement de nouveaux moyens pour combattre des virus mutants et très résistants. Cet antibiotique, qui n'a pas encore été testé sur des personnes, pourrait un jour servir à traiter des infections provoquées par le Staphylococcus aureus (ou staphylocoque doré) résistant à la méticilline (SARM), ainsi que la tuberculose, qui nécessite normalement un cocktail de médicaments pouvant provoquer des effets secondaires pénibles, ont déclaré des chercheurs. "La découverte de ce nouveau composé ébranle des idées reçues tenaces chez les scientifiques et augure de grandes promesses pour traiter une série d'infections menaçantes", a déclaré Kim Lewis, professeur à la Northeastern University, aux Etats-Unis, et cofondateur de la société NovoBiotic Pharmaceuticals, qui a déposé le brevet de la teixobactin. Kim Lewis a travaillé de concert avec des chercheurs de l'université de Bonn, en Allemagne, et avec la société Selcia Limited, en Grande-Bretagne, et leurs conclusions sont publiées dans l'édition de mercredi de la revue Nature. Tanya Schneider, de l'Université de Bonn, a expliqué lors d'une téléconférence que la teixobactin appartenait à une nouvelle classe de composés et tue les bactéries en provoquant l'effondrement de leur paroi cellulaire. Le problème des infections qui développent des résistances aux médicaments - caractéristique qui remonte à la découverte par Alexander Fleming du premier antibiotique, la pénicilline, en 1928 - s'est aggravé ces dernières années avec l'apparition de virus multirésistants et avec la diminution des investissements de l'industrie pharmaceutique. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti l'an dernier qu'une ère post-antibiotiques risquait d'advenir au cours du XXIe siècle si aucune évolution fondamentale n'advenait. (Kate Kelland; Eric Faye pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.