Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Découverte d'outils datant d'avant les premiers hominidés

Reuters21/05/2015 à 07:44

WASHINGTON (Reuters) - Nos ancêtres se sont mis à fabriquer des outils en pierre, saut cognitif fondamental dans l'avancée humaine, bien plus tôt que prévu, et bien avant l'apparition du premier représentant connu du genre Homo.

Des scientifiques ont annoncé mercredi dans un article publié par la revue Nature la découverte d'outils en pierre façonnés il y a 3,3 millions d'années dans des zones désertiques situées près du lac Turkana dans le nord-ouest du Kenya. Parmi ceux-ci figuraient des objets tranchants qui ont pu être utilisés pour prélever de la viande sur les carcasses d'animaux ainsi que des marteaux rudimentaires ayant pu servir à ouvrir des noix.

Ces outils, issus de roches volcaniques, sont 700.000 ans plus anciens que les outils en pierre du genre humain connus jusqu'ici et sont antérieurs de 500.000 ans aux restes fossilisés les plus anciens mis au jour du genre Homo.

Notre espèce, l'Homo sapiens, est apparue il y a environ 200.000 ans. Les membres les plus anciens du genre Homo vivaient il y a 2,8 millions d'années.

Ces outils ont été datés par le géologue Chris Lepre, du Lamont-Doherty Earth Observatory de l'université de Columbia.

Ceux qui ont fabriqué ces outils peuvent appartenir à trois espèces possibles, estime Jason Lewis, paléontologue au Turkana Basin Institute de l'université Stony Brook à New York : le Kenyanthropus platyops (3,5 à 3,2 millions d'années), l'Australopithecus afarensis (4,1 à 3 millions d'années), deux espèces d'hominidés ayant à la fois des traits humains et des traits simiesques ou alors à un membre d'une espèce très ancienne de la chaîne Homo non encore découverte.

Un crâne du Kenyanthropus platyops a été découvert près du site des fossiles en 1999. Le plus célèbre fossile de l'espèce Australopithecus afarensis est Lucy, découverte en Ethiopie en 1974.

"La transition entre l'utilisation exclusive d'outils naturels, comme le font les chimpanzés, et la création intentionnelle d'un outil particulier en pierre, représente une avancée dans la capacité cognitive de nos ancêtres", souligne l'archéologue française Sonia Harmand du Turkana Basin Institute.

(Will Dunham; Danielle Rouquié pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.