Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Décibels et tais-toi

So Foot 02/10/2017 à 14:00

Décibels et tais-toi

Le public a aussi son mot à dire. Surtout quand il le fait très très fort et qu'il supporte le Be?ikta?. Et ça, Timo Werner le sait bien depuis la semaine dernière. Pris de vertiges à cause du bruit des tribunes, l'attaquant du RB Leipzig a dû sortir prématurément du terrain. Une réaction extrême qui pose question et mérite une consultation auprès de spécialistes.

Il s'était certainement préparé à éviter les coups de semelle de Pepe et de Gary Medel, mais n'a pas vu venir le tacle aux tympans infligé par le douzième homme du Be?ikta?. Au bout de quelques minutes, Timo Werner demande au staff médical des bouchons d'oreilles, qui se révéleront finalement inutiles puisque le buteur allemand sera contraint de quitter le terrain dès la 32e minute de jeu. Sous la bronca du public du Vodaphone Park, bien évidemment. "Je n'avais jamais vu une telle atmosphère. Je ne pouvais pas me concentrer sur le match. Je ne me sens toujours pas bien ", suffoquait l'attaquant international après la rencontre. Abandonner une partie de Ligue des champions pour une raison aussi futile est certes inédit, mais pas incompréhensible si l'on se fie au docteur Michel Kossowski. "Pour des sons qui ne dépassent pas 100 ou 110 décibels, en principe, on n'a pas de vertiges, prévient l'ORL. En revanche, quand les sons sont plus forts, on peut potentiellement avoir une atteinte de l'un des compartiments de l'oreille interne qui entraîne alors ces vertiges."

timo werner vs tiner pic.twitter.com/d8V4WazahP

-- bilalJK (@koyicinden) 26 septembre 2017

Le mur du son


L'international allemand n'était pourtant pas seul sur la pelouse. Et si son entraîneur a reconnu que l'ensemble de l'équipe avait été submergée par le bruit assourdissant, il est le seul à en avoir ressenti des troubles physiques. Alors Werner, une petite nature ? Pas d'après le Dr Kossowski, pour qui la réaction isolée du joueur de 21 ans a pu être causée par une malformation de l'oreille interne. "Ce sont des phénomènes pressionnels qui se passent dans l'oreille, explique le spécialiste des vertiges et des troubles de l'équilibre. Certaines personnes

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.