1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Décès de Sergio Marchionne, l'homme qui a redressé Fiat
Le Parisien25/07/2018 à 14:43

Décès de Sergio Marchionne, l'homme qui a redressé Fiat

Sergio Marchionne, le manager italo-canadien aux éternels pulls ou polos noirs, fumeur invétéré qui avait pris les commandes du groupe Fiat en 2004 au bord du gouffre pour en faire en 14 ans un géant international, est décédé.Hospitalisé à la fin du mois de juin à Zurich (Suisse) pour une simple opération au dos, l'état de l'homme d'affaires âgé de 66 ans s'était aggravé avec des complications post-opératoires à la mi-juillet. Samedi dans l'urgence, les commandes du constructeur italien ont été confiées à Mike Manley, le discret patron britannique de Jeep et à Louis Camilleri à la tête de Ferrari.A l'âge de 14 ans, Sergio Marchionne émigre avec sa famille au Canada. Il y étudie la philosophie, le droit et le management, avant de commencer sa carrière comme spécialiste fiscal. Plus tard, c'est comme directeur général du groupe suisse de certification SGS qu'il est repéré par Umberto Agnelli. Celui-ci le choisit juste avant de mourir en 2004 pour diriger Fiat.Avec des méthodes parfois brutales : la fermeture de l'usine sicilienne de Termini en 2010, le remerciement de l'historique patron de Ferrari, Luca de Montezemolo... Sergio Marchionne est parvenu à remettre rapidement sur les rails le groupe automobile.L'achat de Chrysler pour zéro euroAprès quatre ans de pertes, Fiat renoue avec les bénéfices dès 2005. Mais son plus grand coup de maître reste le rachat de l'Américain Chrysler pour... Zéro euro ! En janvier 2009, Fiat annonce son projet d'alliance avec Chrysler. En juin, l'Américain sort du dépôt de bilan, Fiat en prend progressivement le contrôle opérationnel sans débourser un centime et Sergio Marchionne en devient le directeur général.Aujourd'hui, l'activité américaine avec Chrysler et Jeep représente 70 % du chiffre d'affaires du constructeur. Il échouera en revanche dans son projet de racheter l'Allemand Opel, perdant la bataille contre le Canadien Magna. Opel ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Valeurs associées

MIL -0.08%
MIL +0.88%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer