1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Décès d'Azzedine Alaïa, figure respectée de la mode parisienne
Reuters18/11/2017 à 14:32

DÉCÈS D'AZZEDINE ALAÏA, FIGURE RESPECTÉE DE LA MODE PARISIENNE

PARIS (Reuters) - Le couturier d'origine tunisienne Azzedine Alaïa, grande figure de la mode parisienne qui a connu l'apogée de son succès dans les années 1980, est décédé à 77 ans, a-t-on appris samedi auprès de la Fédération de la Haute couture et de la Mode.

Né à Tunis en 1940 dans une famille paysanne, féru de sculpture et d'architecture, ce petit homme souriant, toujours vêtu de noir, a imaginé pour les femmes des robes sexy épousant les corps et dévoilant les jambes, qui deviendront une signature.

Dans les années 1980 et 1990, les top models Linda Evangelista, Helena Christensen, Cindy Crawford ont défilé pour lui, tout comme le mannequin d'origine jamaïcaine Naomi Campbell, que le couturier prit sous son aile à ses débuts à Paris.

Personnalité très respectée dans le monde de la mode, Azzedine Alaïa a toujours affirmé son indépendance et il ne défilait pas lors des "fashion weeks".

Perfectionniste, auteur d'un style intemporel, il était resté à l'écart des modes et des courants.

Dans une déclaration transmise par son entourage, Audrey Azoulay, directrice générale de l'Unesco, a rendu hommage à un "génie tissant les liens entre mode, architecture, arts plastiques, sculptant ses créations pour magnifier le corps des femmes".

"Petit par la taille mais immense dans la mode. Adieu Azzedine Alaïa", a écrit sur son compte Twitter le mannequin français Inès de la Fressange.

(Elizabeth Pineau avec Pascale Denis, édité par Emmanuel Jarry)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer