Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Début d'année particulièrement meurtrier pour les migrants

Reuters10/02/2017 à 17:36
    GENEVE, 10 février (Reuters) - Plus de 400 migrants sont 
morts depuis le début de l'année en tentant la traversée de la 
Méditerranée ou le voyage entre le Mexique et les Etats-Unis, a 
rapporté vendredi l'Organisation internationale pour les 
migrations (OIM).  
    "Au cours des quarante premiers jours de l'année, nous avons 
enregistré près de 420 décès de migrants dans le monde, ce qui 
représente un taux de dix décès par jour", a déclaré le 
porte-parole de l'OIM Joel Millman lors d'un point de presse à 
Genève. 
    L'OIM reçoit des informations de manière sporadique. Ainsi, 
le comté de Pima, dans l'Arizona, a annoncé cette semaine quinze 
morts supplémentaires à la frontière américano-mexicaine. Mais 
on ignore quand ces décès ont eu lieu. 
    "Nous constatons que les noyades dans le Rio Bravo 
surviennent à un rythme beaucoup plus important qu'à la même 
période de l'an dernier. Nous ne savons pas si cela reflète une 
hausse du trafic ou s'il s'agit seulement d'un concours de 
circonstances malheureux", a déclaré Millman. 
    En Europe, les migrants et réfugiés traversent la 
Méditerranée en nombre plus réduit qu'il y a un an, en raison de 
la fermeture de la route de la Grèce et des Balkans, mais le 
nombre de migrants effectuant la traversée entre l'Afrique du 
Nord et l'Italie est beaucoup plus important.  
    La plupart des migrants effectuant la traversée viennent 
d'Afrique de l'Ouest mais la plupart de ceux qui décèdent 
viennent d'Afrique de l'Est, en particulier d'Ethiopie et 
d'Erythrée.  
    Même si de nombreux corps ne sont jamais récupérés en mer, 
les informations rassemblées par des militants grâce aux appels 
de proches lancés sur les réseaux sociaux montrent que ces 
nationalités sont les plus à risque.  
    Beaucoup d'autres migrants meurent dans le désert ou des 
centres de détention en Libye.  
    "Les Erythréens sont connus pour être chrétiens, et beaucoup 
d'entre eux ont une croix tatouée sur le front. C'est toujours 
une source de grand danger lors de la traversée de certaines 
régions d'Afrique du Nord ou du Sinaï", a déclaré Millman.  
    En Amérique du Sud, le taux de mortalité des migrants est 
deux fois plus élevé que l'an dernier.  
 
 (Tom Miles; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.