1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Débat politique au réveillon : le kit de « survie » de LREM
Le Point28/12/2017 à 19:56

Christophe Castaner a tout prévu pour vos fêtes de fin d'année. (crédit : Nicolas Liponne)

Pour les courageux, ou les inconscients, qui s'aventurent à parler politique pendant les fêtes de fin d'année, La République en marche a tout prévu, raconte Le Dauphiné

. Dans un mail envoyé le 24 décembre aux 350 000 adhérents revendiqués, Christophe Castaner propose des « éléments de conversation » pour les repas de famille qui « donnent souvent lieu à des débats politiques ». Un kit de discussion de six arguments pour « expliquer l'action de la majorité et convaincre chaque membre de votre famille entre l'entrée et la bûche ».

Et le parti de la majorité présidentielle a paré à toutes les situations. On commence avec « l'oncle sceptique sur la capacité du président à réformer le pays », le parfait adhérent de La République en marche devra alors répondre en listant les huit mesures décidées en huit mois par Emmanuel Macron. Le mail cité par le quotidien propose même une réplique définitive : « Le président agit et vite. Il fait ce qu'il a dit pendant la campagne. »

Mamie, maman et l'écolo

Autres cas de figure familiaux envisagés : le « cousin qui s'inquiète du sort des sans-abri » à qui il suffira d'opposer « deux chiffres » pour le convaincre, mais aussi la mamie qui s'inquiète de l'augmentation de la CSG. Dans ce cas-là, le petit-fils ou la petite-fille au fait de la situation financière de son aïeul pourra au...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer