1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

De Wikileaks aux «Football Leaks», retour sur 10 ans de fuites à grande échelle

Le Parisien03/11/2018 à 10:57

De Wikileaks aux «Football Leaks», retour sur 10 ans de fuites à grande échelle

Près d'un demi-siècle après les « Pentagon papers », premier et pendant bien longtemps seul scandale du genre, force est de constater que les affaires basées sur des fuites de documents confidentiels ont explosé durant la dernière décennie. Mais là où en 1971 le New York Times dévoilait les coulisses de la guerre du Vietnam sur la base d'un seul document classifié de 7000 pages, les scandales d'aujourd'hui émanent de fuites de données gigantesques (70 millions de document pour le second volet des récents «Football Leaks»), et touchent autant au secret défense qu'au secret...bancaire.

Des rapports militaires sur la guerre en Afghanistan dévoilés par Wikileaks en 2010 aux récentes plongées de l'International Consortium of Investigative Journalists (ICIJ) dans la finance offshore (« Panama papers », « Bahamas Leaks »...), nous avons comptabilisé une quinzaine de fuites majeures, ayant souvent donné lieu à des enquêtes tentaculaires.

La mécanique des fuites

Ces affaires, que l'on reconnaît aisément aux noms que les médias leurs attribuent -« papers » (documents), « files » (fichiers), ou « leaks » (fuites) - ont à peu près toutes la même gestation. Un lanceur d'alerte ou un corbeau divulgue sur une plateforme dédiée (Wikileaks ou Footballleaks par exemple) ou directement à des journalistes des documents classifiés auxquels il a eu accès de par son poste. Pendant de longs mois, ces derniers vérifient, contextualisent et nettoient ces documents, pour n'en divulguer in fine que ce qu'ils estiment être de l'ordre de l'intérêt général.

Des révélations qui s'avèrent parfois bien complexes et difficile à interpréter, notamment dans les affaires d'évasion fiscale mêlant des pratiques légales, « borderline » et illégales.

Afin justement de mieux les appréhender, voici résumées ces grandes fuites, ce qu'elles ont révélé, et les conséquences concrètes qu'elles ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer