Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

De la majorité à l'extrême-droite, la chasse à l'électorat LR fait rage
Boursorama avec Media Services04/05/2021 à 13:52

Le séisme causé par l'alliance entre Renaud Muselier et la République en marche en région Paca continue d'agiter la scène politique en vue de 2022.

Renaud Muselier a fait alliance avec la République en Marche dans la région Paca ( AFP / NICOLAS TUCAT )

Renaud Muselier a fait alliance avec la République en Marche dans la région Paca ( AFP / NICOLAS TUCAT )

Après l'affront de l'accord LREM-LR en Paca, Les Républicains ont voulu calmer le jeu en écartant une exclusion de Renaud Muselier, tout en lui demandant de clarifier sa position pour permettre à la droite de "résister à la déstabilisation" qu'ils prêtent à Emmanuel Macron. Pendant ce temps, la drague aux électeurs LR s'intensifie. 

Du côté du gouvernement, Gérald Darmanin a affirmé que "l'électorat LR souten(ait)" Emmanuel Macron et qu'une "infime partie" s'y "refu(sait)", en commentant l'alliance du LR Renaud Muselier avec LREM pour les élections régionales en Paca. "Il faut voir que notre électorat se confond avec celui" d'Emmanuel Macron, a déclaré sur Radio Classique le ministre de l'Intérieur, ex LR, en mettant l'accent sur "le danger Front national très important en Paca".

Dupont-Aignan veut créer "le RPR du 21e siècle"

"Le Premier ministre a tendu la main à Renaud Muselier dans un combat contre le FN", a insisté le ministre de l'Intérieur. "L'électorat LR soutient le président de la République. Il y a une infime partie qui refuse". Au delà des régionales, le ministre a évoqué la présidentielle, en faisant valoir que le chef de l'Etat était "l'homme de la situation".

Plus à droite, le président de Debout la France Nicolas Dupont Aignan, candidat à la présidentielle, a quant à lui dit vouloir "recréer le RPR du 21e siècle" en appelant les électeurs de LR à le rejoindre, après l'alliance LR/LREM en Paca pour les régionales.

Le dirigeant souverainiste a également réitéré sur BFMTV et RMC son appel à des responsables et personnalités de droite et d'extrême droite, des LR David Lisnard et François-Xavier Bellamy à Eric Zemmour en passant par Marine Le Pen (RN), François Asselineau (UPR, pro-Frexit) et Robert Ménard notamment, à organiser "une grande primaire avant décembre" pour choisir leur candidat commun à la présidentielle de 2022.Après l'alliance conclue entre le LR Renaud Muselier et la LREM Sophie Cluzel en Paca pour les élections régionales, "je dis aux électeurs LR 'rejoignez Debout la France, ou du moins travaillons ensemble'", a-t-il ajouté, en considérant que LR n'est "plus un parti d'opposition" mais "un parti de coalition".

Du côté du Rassemblement national, le porte-parole du parti Sébastien Chenu a estimé que les LR sont "à la croisée des chemins" et "doivent choisir" entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, après l'alliance de Renaud Muselier (LR) avec les macronistes pour les élections régionales en Paca. "Ou ils vont avec Emmanuel Macron (...) ou alors pour ceux qui croient encore en la France, qui croient encore en l'indépendance de la France dans sa souveraineté, en un autre modèle économique, au patriotisme économique, nous, nous leur tendons la main", a t-il expliqué sur franceinfo .

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • dsta
    04 mai14:35

    Darmanin, tu ne me fera jamais soutenir Macron, au vu de sa totale incompétence et du soutient massif qu'il apporte à l'invasion Africaine et autre...!!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer