1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

De l'UMP aux Républicains : les coulisses d'un changement de nom

Le Parisien15/04/2015 à 09:23

De l'UMP aux Républicains : les coulisses d'un changement de nom

Ils ne sont qu'une poignée à être dans la confidence depuis huit à neuf mois. C'est avec sa petite équipe rapprochée que Nicolas Sarkozy, très tôt, a planché sur le futur nom de baptême de l'UMP. Juste avant de revenir dans l'arène politique, à la fin de l'été, l'ancien président en a discuté en petit comité avec son stratège Pierre Giacometti, l'ancien publicitaire et ami Jean-Michel Goudard — qui avait déniché le slogan de la campagne 2012 sur « la France forte » avec Franck Louvrier — et d'autres fidèles qui tiennent à rester anonymes.

« C'est une démarche collective, le résultat de conversations avec lui depuis plusieurs mois. Ça date de septembre, octobre », confie l'un. « Quand il a fait campagne pour l'UMP, il avait le nom en tête », confirme un autre.

La feuille de route était claire : pas de marketing. « Les changements de nom, pour une entreprise ou une formation politique, il faut que ça parte de notre identité », dit l'un. « Croyez-moi, ce ne sera pas un truc de communicants ! Ce sera moi, avec toute mon expérience et ma sincérité », nous confiait Sarkozy début septembre, en insistant sur la « colère » des Français vis-à-vis des partis politiques, après deux ans de bagarres à l'UMP, un peu plus plombée encore par l'affaire Bygmalion.

QUESTION DU JOUR. «Les Républicains» : approuvez-vous le changement de nom à venir de l'UMP ?

L'ancien président, qui rêve de transcender les clivages partisans, voulait un nom dans lequel pourraient se retrouver tous les électeurs. Et qui renvoie l'image d'une communauté, à l'instar de Podemos en Espagne ou des Pigeons et Bonnets rouges en France.

Le nom le Rassemblement a été envisagé mais n'a pas été retenu. « Trop passe-partout », selon l'un des stratèges. Va donc pour les Républicains ! Sauf immense surprise, c'est le nom qui sera soumis au bureau politique début mai, juste avant le congrès refondateur du 30 mai. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M1300741
    15 avril12:37

    Ca sonne américain, normal pour celui qui ,"Young Leader" de la "French Américan Fondation" est à la botte d'OBAMA (voir la L et pis ça fait plus "RIPOUBLICAIN"

    Signaler un abus

  • paga123
    15 avril12:03

    apres s'etre fait appeler paul b , il change le nom de son parti : aurait il enfin honte de quelque chose , ce donneur de leçon?

    Signaler un abus

  • frk987
    15 avril11:03

    C'est le principe de la droite, on change de nom tous les 5 ans, le RPF ou le MRP ne devait pas leur suffire, on a eu l'UDVeme, le RPR, UDR, l'UMP et j'en oublie, tant c'est RIDICULE.

    Signaler un abus

  • M9244933
    15 avril10:55

    Risible. Pensent-ils vraiment qu'on croira que changer le nom du parti changera son chef?

    Signaler un abus

  • frk987
    15 avril10:48

    Dire de rire, ça me fait penser à mon épicier qui change de raison sociale à chaque faillite........

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer