Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

De l'art lyrique à la danse, l'Opéra de Lille estompe les frontières pour la saison 2014-2015

RelaxNews06/05/2014 à 12:03

Parmi les huit rendez-vous lyriques de la saison, un record, l'Opéra de Lille s'appuie sur trois grandes oeuvres du répertoire, à commencer, dès octobre, par "Castor et Pollux", de Jean-Philippe Rameau. La mise en scène de l'Australien Barrie Kosky, S.Pal

(AFP) - Opéra sans danseurs ou chorégraphes à la mise en scène, l'Opéra de Lille s'amuse à estomper la frontière entre les genres pour sa saison 2014-2015, annoncée lundi et qui met en avant la "vitalité et la force de l'art lyrique".

"Nos choix sont révélateurs de la diversité de l'opéra. Aujourd'hui, de nombreux metteurs en scène de théâtre, plasticiens ou encore artistes de cirque s'intéressent à l'opéra", note en guise d'introduction Caroline Sonrier, directrice de l'Opéra de Lille.

Parmi les huit rendez-vous lyriques de la saison, un record, l'Opéra de Lille s'appuie sur trois grandes oeuvres du répertoire, à commencer, dès octobre, par "Castor et Pollux", de Jean-Philippe Rameau. La mise en scène de l'Australien Barrie Kosky, à la direction très physique, sera à découvrir pour la première fois en France.

Le traitement des choeurs dans "Idomeneo" fera vibrer la fibre sacrée de Mozart, en janvier, avant l'éternel classique de Puccini, "Madama Butterfly", en juin, remontée à Lille 11 ans après une première production, sous l'égide de Jean-François Sivadier.

- Quatre oeuvres contemporaines -

L'incandescent drame musical sera retransmis sur écran géant dans plusieurs villes de la région le 2 juin.

Quatre oeuvres contemporaines vont également scander la saison. Dans "Matsukaze", de Toshio Hosokawa, la chorégraphe berlinoise Sasha Waltz guidera solistes, choeurs et danseurs dans une oeuvre inspirée du théâtre nô.

A l'adresse des grands comme des petits, "Le Petit Prince", de Michaël Levinas, en décembre, et "Solaris", de Dai Fujikura, en mars, tiré du roman de science-fiction et chorégraphié sur fond d'images 3D, visent à élargir le public.

Enfin "Le Balcon", de Peter Eötvös, d'après Jean Genet, sorte de cabaret contemporain, sera mené par la baquette de Maxime Pascal, lauréat en mars du premier prix de direction d'orchestre de Salzbourg.

Le huitième rendez-vous lyrique est une oeuvre atypique, un opéra miniature où le narrateur est un ténor soliste, un format qui se rapproche du récital et sans danseurs : "Le Journal d'un disparu", de Leos Janacek.

Côté danse, les chorégraphes Alain Platel et Robyn Orlin viendront avec leurs nouvelles créations de l'été 2014. Le premier s'inspire d'un documentaire sur une femme schizophrène dans "Tauberbach". La Sud-Africaine présentera quant à elle une création du prochain festival d'Avignon, inspirée par la vie des Noirs dans son pays marqué par l'apartheid.

Maguy Marin présentera son nouveau ballet en janvier, et en fin de saison, Daniel Linehan, en résidence à l'Opéra de Lille, s'attaquera à une version remontée du "Sacre du Printemps".

Musique de chambre (avec notamment le pianiste Alain Planès et ses invités) et récitals (le baryton Gerald Finley ou la mezzo-soprano Anna Bonatibus) auront la part belle côté musique, pour ponctuer la saison également emmenée par les Concerts d'Astrée, en résidence à Lille.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.