1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Darmanin écarte le risque d'une longue grève à la SNCF

Reuters27/02/2018 à 08:49

DARMANIN ÉCARTE LE RISQUE D'UNE LONGUE GRÈVE À LA SNCF

PARIS (Reuters) - Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin a écarté mardi la perspective de longues semaines de paralysie à la SNCF en réaction à l'annonce du bouclage par ordonnances de la réforme de la SNCF, estimant que les syndicats seraient "responsables".

"Je ne crois pas un seul instant que des syndicats y compris la CGT qui sont responsables, qui connaissent leur outil de travail, qui aiment leur métier sont capables de prendre en otage les Français pendant de très longues semaines", a-t-il déclaré sur RTL.

"Les Français, et les usagers en particulier, sont tout à fait conscients qu'il y a un sujet à la SNCF, que c'est une entreprise à sauver", a-t-il déclaré.

"Beaucoup se souviennent de 1995, je crois qu'on n'est pas du tout dans la même ambiance", a-t-il dit en référence aux trois semaines de grève qui avaient mis à l'arrêt les transports publics et fait reculer le gouvernement sur un plan de réforme du rail (et des retraites) présenté par le Premier ministre d'alors, Alain Juppé.

Selon une étude réalisée par RMC, Atlantico et Harris Interactive, quarante-trois pour cent des Français soutiennent les grèves et manifestations envisagées contre la réforme de la SNCF.

Les fédérations CGT, Unsa, Sud et CFDT doivent décider ce mardi après-midi d'entériner ou non le principe d'une grève unitaire. La CFDT a annoncé dans un communiqué son intention de proposer aux trois autres syndicats représentatifs un appel à la "grève reconductible" à partir du 14 mars.

(Julie Carriat, édité par Henri-Pierre André)

18 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Berg690
    27 février23:19

    C'est ça écartes!

    Signaler un abus

  • cg46
    27 février10:46

    Il pète dans la soie le gus !

    Signaler un abus

  • MIKE3000
    27 février10:27

    Pour que les réformes passent, il suffit de ne pas payer les jours de gréve!

    Signaler un abus

  • janaliz
    27 février10:13

    En fait ce type est fat et peu intelligent. Mais j'ai compris depuis longtemps ce qu'il est. Un arriviste de la plus belle espèce...

    Signaler un abus

  • M9244933
    27 février09:58

    J'en serais moins sûr avec des types qui n'hésitent pas à paralyser pour ne pas dire saboter tout le pays, pour garder les statuts de leur clientèle et donc leur pouvoir.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer