Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Dans les têtes de nos Bleues

So Foot22/07/2017 à 08:00

Dans les têtes de nos Bleues

Plus sereines, moins favorites, moins grosses têtes. Au fil des déclarations du staff des Bleues et de ses joueuses, une certitude se dégage à l'aube du deuxième match de l'équipe de France dans l'Euro 2017 hollandais : ces femmes-là ont peut-être trouvé ce qui n'allait réellement pas dans leur jeu. Leur mental.

"Cette génération a payé ses problèmes mentaux." Pour peu d'être un cinéphile averti ou amateur de littérature, le suiveur peu assidu des compétitions féminines de football pourrait croire cette phrase tout droit sortie du roman de Ken Kesey, Vol au-dessus d'un nid de coucou, ou de son adaptation sur grand écran par Milos Forman en 1975. En tel cas, le suiveur peu assidu serait dans le faux. L'auteur de cette phrase est français, et s'appelle Philippe Bergeroo. Sélectionneur de l'équipe de France, s'il vous plaît. Enfin, à l'époque. Tout juste éliminé par le Canada en quart de finale des J.O de Londres, le bonhomme, se sachant condamné, avait précisément appuyé le doigt sur le centre névralgique du mal des siennes.

La France contourne le roc islandais

Un mal qui était aussi "celui du staff" selon les propos de Gaëtane Thiney à 20 Minutes le 18 juillet dernier. Et malgré son remplacement le 9 septembre 2016 par Olivier Echouafni, le spectre des allégations de Bergeroo semble toujours peser au-dessus de la chevelure des Bleues, ou tout du moins au-dessus de ceux de ses supporters. À tel point qu'à l'heure de son deuxième match de l'Euro face à l'Autriche, la question n'est pas de savoir si l'équipe de France a les capacités techniques pour aller au bout. La vraie interrogation est la suivante : a-t-elle ce qu'il faut dans le crâne pour ne pas souffrir d'un nouveau sentiment d'inachevé ?

"C'est soit on gagne, soit on n'est rien du tout. Entre les deux, il y a une nuance"


Gaëtane Thiney, justement. Écartée du groupe France par l'ancien sélectionneur avant d'être réintégrée à l'arrivée d'Echouafni, le milieu de terrain du FCF Juvisy exprimait la question différemment : "Quand on joue la Coupe du monde 2011, on se qualifie pour la première fois de l'histoire du foot féminin français en quarts de finale d'une telle épreuve. Et à partir de là, il faudrait qu'on gagne tout le temps ? Ça doit être français,

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.