Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Damas nie viser des civils, accuse les USA de se tromper de cible

Reuters 28/11/2014 à 12:18

BEYROUTH, 28 novembre (Reuters) - Les autorités syriennes ont rejeté les accusations du département américain d'Etat selon lequel les forces syriennes ont intentionnellement visé des civils cette semaine dans la province de Rakka, le bastion en Syrie des djihadistes de l'Etat islamique. "L'Armée arabe syrienne ne vise pas de civils et ne le fera pas", a assuré tard jeudi soir le ministre de l'Information, Omran al Zoubi, cité par l'agence officielle de presse Sana. Washington, a-t-il ajouté, tire ses informations d'"organisations terroristes" qui opèrent en Syrie comme l'Etat islamique ou le Front al Nosra, la branche syrienne d'Al Qaïda. Les bombardements sur Rakka ont été rapportés par l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), proche de l'opposition et basé en Grande-Bretagne, qui s'appuie sur un réseau de sources en Syrie. D'après l'OSDH, les frappes de l'aviation civile mardi contre la province de Rakka ont fait 95 morts parmi la population civile. A Washington, le département d'Etat s'est dit "horrifié" par ces bombardements qui ont tué "des dizaines de civils" et "détruit des quartiers résidentiels". Pour le ministre syrien de l'Information, "le département d'Etat ferait mieux de témoigner de son respect pour les âmes des victimes américaines tombées sous les mains des terroristes de l'organisation Daech (ndlr, l'Etat islamique) au lieu de lancer des accusations fabriquées à l'encontre de l'Etat syrien confronté depuis des années au terrorisme". Trois otages américains, les journalistes James Foley et Steven Sotloff et le fondateur d'une ONG humanitaire, Peter Kassig, ont été assassinés par les djihadistes depuis le début des bombardements américains contre des cibles de l'EI en Irak, le 8 août. "Chacun doit choisir entre deux options, poursuit Zoubi: Soit vous êtes du côté du terrorisme, de Daech, du Front al Nosra et des autres, soit vous luttez contre le terrorisme." Depuis le début du conflit syrien, en mars 2011, les Nations unies estiment que 200.000 personnes ont perdu la vie. Des opposants à Bachar al Assad affirment que le bilan véritable est beaucoup plus lourd. L'OSDH rapporte de son côté que depuis le 20 octobre, les frappes aériennes de l'armée syrienne ont tué 527 civils, dont 120 enfants. Sur cette période, ajoute l'Observatoire, l'armée syrienne a procédé à 1.755 sorties. Dans un peu moins de la moitié de ces raids, les forces syriennes ont eu recours à des barils d'explosifs, bourrés de TNT et de pièces métalliques et largués sans aucune précision possible. (Sylvia Westall; Henri-Pierre André pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.