1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Cybersécurité : nouvelle alerte sur la Toile mondiale

Le Point05/02/2018 à 11:55

Une étude du groupe californien Menlo Security tire la sonnette d'alarme. 38 % des sites les plus populaires présenteraient de sérieux risques...

L'ingéniosité des hackers semble sans limites. En octobre dernier, Le Point.fr évoquait les nouvelles techniques d'intrusion des pirates informatiques, détaillant les modus operandi inédits des cybergangs qui sévissent sur la Toile mondiale. Notamment ces « attaques sans fichier » (fileless attacks) qui ne nécessitent plus de télécharger un virus intégré à une pièce jointe, mais exploitent des brèches informatiques inconnues jusque-là.

Un rapport publié, lundi 5 février, par le groupe spécialisé en cybersécurité, Menlo Security, confirme que la menace est réelle. L'étude réalisée par cette entreprise, créée en 2013 par Amir Ben-Efraim, n'est pas pour rassurer les internautes. À l'en croire, 38 % des 100 000 sites web les plus populaires du cybermonde doivent désormais être considérés comme étant « à risque », car « ils utilisent des logiciels obsolètes non mis à jour, ou/et le site a été utilisé pour distribuer des logiciels malveillants, ou/et il a souffert d'une faille de sécurité dans les 12 derniers mois ».

Lire aussi Qui sont ces cybermercenaires qui font trembler Internet ?

Les sites d'information sont particulièrement visés. Et ceux qui traitent d'informations économiques semblent principalement ciblés. Depuis l'attaque BlackEnergy, qui avait frappé plusieurs infrastructures énergétiques stratégiques en Ukraine,...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer