Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Cuba va libérer plus de 3.500 détenus avant la venue du pape

Reuters11/09/2015 à 21:12

(actualisé avec précisions) LA HAVANE, 11 septembre (Reuters) - Les autorités cubaines ont annoncé vendredi que 3.522 prisonniers seraient amnistiés à l'occasion de la visite du pape François, prévue du 19 au 22 septembre. Le gouvernement communiste de l'île avait pris une décision similaire lors de la venue du prédécesseur de François, le pape Benoît XVI, en 2012. En 1998, la visite pontificale de Jean Paul II avait elle aussi donné lieu à des libérations de détenus. La Havane évoque des grâces pour raisons humanitaires. D'après les médias officiels cubains, seront notamment concernés les prisonniers âgés de soixante ans et plus, ceux de moins de vingt ans purgeant une première peine de prison, les malades chroniques et les femmes. Les prisonniers libérables en 2016 et les détenus étrangers dont le rapatriement est assuré seront aussi élargis. Seront en revanche exclus les criminels de droit commun condamnés pour meurtre, viol, abus sur enfant, vol de bétail, trafic de drogue et atteintes à la sécurité de l'Etat. Ce dernier critère semble exclure une partie de la soixantaine de détenus considérés comme des prisonniers politiques par la Commission indépendante des droits de l'homme et de la réconciliation nationale. De fait, selon la Commission des droits de l'homme et de la réconciliation nationale, un organisme dissident, aucun des prisonniers grâciés ne semble figurer sur la liste des 60 opposants politiques qu'elle a dressée. La Commission dit qu'elle continue d'examiner les 129 pages sur lesquelles figurent les noms des grâciés. Reuters, qui a pu la consulter, a trouvé un nom correspondant à la liste de la Commission, mais selon cette dernière, il s'agit d'un homonyme incaréré pour des faits différents. L'Union patriotique de Cuba (UNPACU), la plus importante des organisations dissidentes cubaines, a elle aussi identifié un des graciés comme étant un opposant puisqu'il a découvert l'activisme politique en prison. (Daniel Trotta; Henri-Pierre André et Nicolas Delame pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.