Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Croatie-Un nouveau parti en position d'arbitre

Reuters09/11/2015 à 14:52

(Actualisé avec résultats définitifs, commentaires, réactions) par Igor Ilic et Ivana Sekularac ZAGREB, 9 novembre (Reuters) - L'opposition conservatrice croate a remporté de justesse les élections législatives organisées dimanche, mais le score d'un parti récemment créé place ce dernier en position d'arbitre avant la formation d'un gouvernement. L'Union démocratique croate (HDZ) a remporté 59 des 151 sièges que compte le parlement croate alors que la coalition de centre gauche (SDP) sortante en compte 56. ID:nL8N13402K Les regards se tournent donc vers "Most" (le pont), une formation politique créée il y a trois ans, qui a obtenu 19 sièges et serait donc susceptible de s'allier avec l'un des deux blocs pour participer à une coalition majoritaire. Most se présente comme un parti réformiste soucieux de remanier le secteur public et le système judiciaire croates qu'il juge inefficaces. Certains observateurs remettent cependant en question la cohérence de ce parti composé de personnalités venues de divers horizons. "Si Most s'en tient à ce qu'il a promis avant l'élection, sur son refus d'entrer dans une coalition formelle avec les grands partis, on risque d'aboutir à un gouvernement minoritaire", prévient Nenad Zakosek, analyste politique. "Les résultats du HDZ sont inférieurs à leurs attentes, tandis que le SDP peut espérer créer une coalition de 65 sièges en s'alliant aux députés de sensibilité de gauche venus des partis régionaux et aux représentants des minorités. Nous attendons de voir quelle sera l'homogénéité de Most", a déclaré Zarko Puhovski, analyste politique. UNE GRANDE COALITION PEU PROBABLE Most, qui a su capter l'insatisfaction des électeurs après l'échec des deux grands partis politiques à résoudre les difficultés économiques croates, a prévenu qu'il pourrait soutenir un gouvernement à condition qu'il fasse preuve de sérieux dans sa volonté de réformer le secteur public croate, de réduire l'endettement et de soutenir le milieu des entreprises. "Pour chacune de ces réformes, nous fixerions des échéances et si les échéances ne sont pas respectées, nous provoquerions un vote de défiance", a déclaré après les résultats le chef de file de Most, Bozo Petrov, psychiatre de profession et maire de la ville de Metkovic, dans le sud du pays. Rien ne permet cependant de dire si Most parviendra à garder son unité. "C'est un groupe de personnes aux profils politiques variés, de droite comme de gauche, plutôt inexpérimentés en politique, donc on attend de voir s'il sont en mesure de rester groupés", a commenté Davor Gjenero, analyste politique. L'hypothèse de la formation d'une coalition composée des deux grands blocs est quant à elle peu probable. "Une grande coalition donnerait des fondations stables au gouvernement, mais les principaux obstacles résident dans les personnalités de leurs dirigeants et dans leurs habitudes." Selon certains spécialistes de la vie politique croate, la formation d'une grande coalition serait pourtant la meilleure solution pour surmonter les défis qui se posent à l'ancienne république yougoslave, confrontée à une reprise économique fragile après une récession de six années et au flux de migrants qui traversent le territoire pour rejoindre l'Europe de l'Ouest. (Nicolas Delame pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.